Après la Fin | RPG |
Ne sois plus un simple observateur, ne sois plus inactif : rejoins une caste et bats-toi pour sauver ta peau !

Le jeu n'attend que toi !


Un seul but : survivre !
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons à tous une bonne année 2043 environs ! Essayez de rester en vie jusqu'à la prochaine !
Venez manger un bout de Rat'sBurger dans notre Mc Destroy ! Ça ne coûte rien, et c'est réservé aux punks !
Révolte ! Rejoignez PETER ! Les Administrateurs doivent payer ! Nous leur arracherons notre bonheur à coups de revendications sanglantes !
Gangsta vend moteur de voiture BMW. Pour plus d'infos, contactez Joe. Payable en came.
"C'est incroyable ce que veut PETER !" a hurlé Cho'Ko lors de son discours, "Ils réclament de l'impossible alors que nous venons à peine de sauver AlF !"
Le 25 décembre, un lieu où un certain nombre de mutants s'étaient réfugiés a été réduit en cendres. Impossible de vérifier si les mutants étaient déjà morts avant l'incendie. Qui a bien pu commettre une telle atrocité ?
Cherche refuge. Peut endormir vos enfants par la pensée en quelques secondes pour plusieurs heures.
LSN s'est une fois de plus exclamé que PETER était une révolte en carton, et que les administrateurs ne maltraitaient aucunement les membres. "Si ils veulent la guerre, qu'ils aillent tuer du kikoolol et nous laissent tranquilles."
J'sais pas qui est l'bâtard de punk qui a buté mon frère, mais je te retrouverai 'culé ! A.
Janus, fondateur de PETER, a annoncé que des mesures radicales seraient prises contre ces administrateurs qui ont immobilisé le forum pendant plusieurs mois. La révolte est en marche, mais elle marche peut-être trop vite.

Partagez
 

 Souvenirs, souvenirs... [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Daclusia

Daclusia

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Black Jack
Caste: Neutre

Souvenirs, souvenirs... [PV] Empty
MessageSujet: Souvenirs, souvenirs... [PV]   Souvenirs, souvenirs... [PV] EmptyVen 17 Juil - 21:16

Les souterrains. Un lieu calme, et froid si il en est. Un lieu où votre seule compagnie, si vous voyagez seul, sont les fantômes et les rats. Un endroit où on ne vivait que par obligation, rarement par choix, mais toujours par contrainte. Quand on trouvait de quoi y vivre... Pourtant, au moins une personne vivait dans les souterrains. Jack. Pas n'importe quel Jack. Black Jack. Il y vivant depuis seulement quelques secondes. En effet, avant de vivre ici, c'était Jack Blake qui logeait dans ces souterrains.
Jack Blake, ancien flic de son état, dont les états d'âme l'avait forcé à quitter la police pour livrer justice lui même, contre la corruption qui sévissait dans le milieu. Et maintenant qu'il avait observé la ville pendant un an, qu'il avait vu le besoin qu'elle avait de quelqu'un pour protéger ceux n'ayant pas la force de le faire, il s'était dit qu'il était l'heure pour Black Jack de revenir sur la scène... Ou plutôt, dans les coulisses, agissant dans l'ombre, inconnu, invisible, mais frappant des coups qui portaient bel et bien effet.

Black Jack. Il était de retour donc. Ou plutôt, préparait son retour. Il avait le sentiment qu'après cette guerre, les malfrats et les vauriens avaient triplé leur nombre et leurs activités. C'est pour ça qu'il valait mieux être prêt... Jack avait nettoyé du mieux qu'il pouvait, et extrait les balles de son gilet pare-balle, ce compagnon fidèle qui l'avait accompagné depuis tant d'années. Il était à présent en train d'examiner ses balles, pour voir lesquelles étaient d'assez bonne qualité pour servir, et de nettoyer son arme, ce six-coup aussi précis et puissant, avec le talent dont l'ex-flic disposait au maniement de toute arme à feu, que n'importe lequel des fusils.
Débraillé, mal rasé, une clope au bec, des cernes sous les yeux, et assit nonchalamment sur un canapé de fortune, il entendit des pas dans le souterrain. Quelqu'un approchait. Il était juste à côté de la porte. Ni une, ni deux, il rangea une demi-douzaine de balles dans le barillet, qu'il fit rouler et plaqua à sa place avant de tendre le bras et l'arme en direction de l'entrée, où visiblement l'intrus s'était stoppé, ayant reconnu le bruit caractéristique d'un revolver qu'on enclenche.

Quelques minutes de silences passèrent. Puis, soupirant, Jack abaissa son arme, se laissa tomber sur l'amas de mousse et de textile, puis annonça d'une voix fatiguée, reprenant son examen:


" C'est ouvert. Entres Remizov. "


Dernière édition par Daclusia le Sam 18 Juil - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

Souvenirs, souvenirs... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs... [PV]   Souvenirs, souvenirs... [PV] EmptyVen 17 Juil - 23:43

-Black Jack, Jaque Blake Nyahahahaha

Remizov courait depuis plusieurs minutes dans les souterrains sans vraiment regarder où il allait. De toute façon il connaissait les lieux par cœur, à quoi bon regarder alors que l’on pouvait occuper son esprit à imaginer quel bonne blague faire subir à n’importe quel gansta trop sur de lui ?
Tournée à gauche après le rat mort, tout droit quelques mètres, encore à gauche, puis à droite… Ce n’était pas si compliquer et pourtant bon nombre de mondes considéraient les souterrains comme des labyrinthes. Les sots ! Au moins il pouvait toujours s’amuser y perdre certaines personnes qui tenteraient de le suivre.

Lorsque l’horrible odeur de tabac indiquait qu’il arrivait à son but Remizov se forçat d’arrêter de rire. Oui, il allait faire une blague à son ami, personne ne s’attend à recevoir de la visite dans les souterrains. Hi hi hi, avec un peu de chance l’autre pourrait même se jeter sur le coter pour esquiver une éventuelle attaque.
Arriver dans le dernier couloir, il arrêta sa course pour avancer a pas feutré jusqu’à une lourde porte de métal rouiller tout en se poser pleins de questions existentiels. Quel serait donc le meilleur cri pour effrayer Jack par surprise ? Yakabunda ? Acthunga ?
Un déclic caractéristique se fit entendre, apparemment il était déjà repéré, sa blague tombait à l’eau. Échouer si prêt du but, c’est dommage. Mais loin d’être déçus l’ancien « grand gardien de l’ordre et de la sécurité » trouva la situation d’une ironie hilarante. Il eut du mal à réprimer une nouvelle crise de rire.



" C'est ouvert. Entre Remizov. "



Pour toute réponse l’ancien flic n’entendit qu’un rire dément. L’ancien chercheur poussa la porte dans un lourd grincement métallique mais n’avança pas davantage. Stoppant brutalement de rire et, resserrant davantage la main qui tenait sa canne, il fixait le mégot entre les lèvres du flic. Ayant compris le message ce dernier l’écrasa dans un cendrier se trouva à proximité, puis le jeta au travers la pièce en direction d’une vielle corbeille. Les yeux de Remizov ne cessèrent de fixer la chose jusqu’à sa disparition dans la poubelle. Puis comme si jamais il ne s’était jamais interrompu, son rire dément reprit et le fou vint s’installer face à Jack.


-Nyahhaha, j’ai entendu dire que tu voulais changer de nom. C’est vrai que BlackE c’est plutôt moche. En plus il ne sert à rien se E Nyahahaha.

Remizov s’amusa quelques instants à prononcer le nom de Jack Blacke en insistant bien sur la lettre finale. Avant de reprendre un semblant de sérieux. Lorsqu’il s’arrêta finalement de rire il parla d’une manière très solennelle, comme s’il s’agissait d’un sujet d’une extrême gravité.

-Et puis tu as bien raison d’en profiter. Il y a quelques années ont étaient obliger de faire toute une démarche administrative et signer plein de paperasse pour changer son nom. Maintenant plus rien de tout ça.


Le scientifique fit une pause et observa les alentours, son regard s’arrêta sur le cendrier qu’il semblait ne pas avoir remarqué tout à l’heure.

-Oh… Mais tu as trouvé un joli truc dit donc, il n’y en a plus beaucoup aujourd’hui. Et puis si tu arrêtes de fumer tu pourras toujours t’en servir pour mettre un peu d’eau pour les rats. Ça peut toujours servir de les attirer si tu as une petite faim. Suffit de les capturer et de se servir de leur corps comme hameçon pour attirer les gens dans la rue. Il y en a qui boufferaient n’importe quoi et puis avec un peu de chance ils porteront de la nourriture sur eux, il te suffira de leur en emprunter.

Ignorant totalement les éventuelles réactions de son camarade ses yeux continuèrent de se balader dans la pièce. Lorsque son regard croisa un chapeau noir ou était accroché deux cartes Remizov reprit sa tirade sur le changement de nom comme s’il ne l’avait jamais interrompu.


-Et puis Black Jack c’est drôle comme nom, ça fait un jeu de mot paradoxal puisque t’est blanc. Il y a des gens qui pourraient ne pas comprendre, j’aimerais bien voir leur têtes.


L’idée amusa le fou qui se remit à rire pendant plusieurs secondes. En tout cas pendant un très long moment si on considérait l’humour de ses propos.

-Quoi qu’il en soit, je trouve que l’on doit fêter ton changement de nom. Et pour se fait, je te propose une petite partie de poker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daclusia

Daclusia

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Black Jack
Caste: Neutre

Souvenirs, souvenirs... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs... [PV]   Souvenirs, souvenirs... [PV] EmptySam 18 Juil - 0:57

Jack ne pouvait réprimer une certaine surprise quant au fait que son ami, se décrivant lui même comme fou, lui parla de son changement d'identité. Mais avec le temps, le scientifique lui avait prouvé qu'il était très doué pour rassembler des informations et les consigner dans leur crâne avec une exactitude assez déconcertante, compte tenu de sa santé mentale déficiente. Sobrement, il se contenta de commenter:

" Changer de nom... Je sais pas si on peut considérer ce que je fais comme ça... Disons que je récupère plutôt une partie de moi que je croyais morte et enterrée... "


Il y eu un petit moment de flottement. L'ex-flic fixait, le regard dans le vague, son compagnon de toujours, son fidèle revolver. Celui-ci l'avait suivit depuis maintenant presque 10 ans de sa vie. Il était devenue une partie de lui même, et tous les deux partageaient des moments forts et des souvenirs pénibles.
Black Jack... Black Jack. Il était autre chose que le justicier de l'ombre que Jack se voulait être. Il était également, de par son état d'identité, le reflet de ce qu'était cet homme aux cheveux noirs et aux yeux verts: un joueur. Un joueur invétéré incapable de se priver d'une petite partie de poker. Un joueur qui n'avait pour le moment subit que peu de défaite au poker, et vainquait aussi bien le porte-monnaie de ses adversaires que leur mental, laissant derrière lui une traînée de parieurs enfoncés dans le doute et l'incertitude. Un joueur, enfin, impitoyable qui poussait toujours les limites, pour pousser à bout, pour déconcentrer, pour mettre hors de soi, et pour dominer.

Roulade du barillet. Claquement métallique indiquant qu'il était bien fixé dans son lit, prêt à offrir un billet aller simple vers une cible vivante à une balle, qui irait probablement se loger dans une main pour désarmer celle-ci. Jack n'aimait pas tuer. Mais malheureusement, il était bien trop souvent obligé de le faire.
Observant minutieusement l'arme, cherchant des rayures ou de la poussière qui aurait échappé au premier coup de chiffon, il expliqua à Remizov le pourquoi du comment de ce nom, bien conscient que le cerveau de son partenaire était incapable de faire des liaisons autres que farfelues et barrées dans l'improbable... Mais parfois, c'était plus que nécessaire. Aussi bien par le relâchement de tension que cela provoquait chez le gardien, mais également pour ce que ça permettait parfois de mettre à jour...


" Le Black Jack, c'est un jeu de carte. Tu as le croupier, et le joueur. Le croupier te distribue deux cartes, ainsi qu'à lui, mais ne révèle qu'une des siennes. Tu peux demander autant de cartes que tu le veux, mais tu ne dois pas dépasser 21 pour la somme totale des cartes. Si tu fais plus, tu as perdu. Si le croupier ne réussit pas à faire plus que toi sans dépasser 21, tu gagnes. "

En entendant le mot Poker, Jack se figea. A peine son explication finie, on lui proposait de faire remonter ses instincts les plus profonds. Il avait alors la tête baissée, penché qu'il était sur son six-coups. Sans la relever, il posa calmement ses bras sur les repose-bras du fauteuil qui le supportait. Le tout lui donnait un air assez sinistre. La tête de l'ex-flic remonta lentement, et sur son visage se dessinait peu à peu un sourire amusé et malsain, alors que les yeux mi-clos de ce même homme se délectaient de l'image qu'ils voyaient en avance, image de victoire lors de cette partie de Poker qu'ils allaient mener.
Mais tout ça, aux yeux du scientifique... N'était sans doute rien de plus qu'une occasion supplémentaire de rire aux éclats.


" Heh... On parlait de ce côté de moi que je croyais mort...*Jack haussa les épaules avec un rire étouffé* Alléluia... Elle vient de ressusciter...! "

Alors que, poussé par ses pulsions primales de joueurs invétéré, il allait chercher un paquet pour jouter avec Remizov sur le champ de bataille de la reine de cœur, celui-ci interrompit Jack en sortant son propre paquet. De mémoire, il n'avait jamais vu son ami jouer aux cartes... Mais après tout, il était trop pressé de retrouver le sentiment de jouissance qu'on avait en devinant le jeu d'un homme à sa physionomie pour s'en inquiéter outre mesure...

Cependant, alors qu'il battait les cartes, quelque chose heurta Jack. Deux choses en fait. La première, assez simple était que de par son état, il n'y aurait rien à deviner auprès du Pr. Del Horta...
Quant à la seconde... Elle stoppa l'ex flic dans son élan. Redevenu un modèle de calme, il posa doucement le paquet sur la table, et prit la parole, se balançant sur sa chaise, en fixant le plafond, perdu dans ses pensées.


" Je repensais au jour de notre rencontre... Le jour de mon arrivée ici... Je m'en souviens parfaitement. Et tout ça me rappelle qu'une question me taraude depuis ce jour... Mais peut être n'aura-t-elle de sens pour toi qu'une fois qu'on en aura reparlé... Tu t'en souviens..? "
_______________

Je venais d'arriver en ville. J'étais épuisé par des semaines et des semaines de marche dans le désert... La vue de cette ville m'était de prime abord apparu comme une bénédiction... Que je me trompais. Hooooo, que je me trompais... Et puis... C'est là que t'es apparu. Tu es la première personne que j'ai rencontré, et ta folie, je l'ai confondu avec de la joie de vivre... C'est alors que je t'ai demandé...

" Vous pourriez m'indiquer un endroit où me reposer en paix? "

J'aurais jamais pu deviner ce que tu allais me répondre à cet instant là... Ha... Vous les français...


Dernière édition par Daclusia le Sam 18 Juil - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus

Janus

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 29
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Remizov Del Horta
Caste: Fou

Souvenirs, souvenirs... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs... [PV]   Souvenirs, souvenirs... [PV] EmptySam 18 Juil - 3:19

Il y avait encore une explosion dans la ville, encore des amateurs jouant avec des bombes artisanales. Mais cette fois-ci, l’explosion avait détruit un mur qui s’était justement effondrer sur l’un des passages secrets qui mènent aux souterrains. Parlant à lui-même en Esperanto Remizov ruminait, franchement, ils devraient s’amuser autre part. En plus déblayer l’entrée demanderait beaucoup de travail.

L’ancien chercheur s’apprêtait à partir vers une autre des entrés lorsque une idée jaillit dans son esprit. Revenant en courant il examina les décombres. À coup sûr ça demanderait beaucoup d’effort de déblayer tout ça. Et puis ça lui serait utile que ce passage soit à nouveau disponible. Oui, il trouvait cela très marrant, il n’avait qu’à convaincre quelqu’un de le faire à sa place. Dans les temps où ils vivaient c’était tellement simple de convaincre… Il lui suffisait de promettre que ces décombres bouchait l’entrée d’une… salle aux trésors ! Ou plutôt d’une vielle armurerie. Oh oui, se serait tellement drôle de voir des gens nettoyer les décombres pour rien. Et avec un peu de chances ils pourraient même s’enfoncer dans les souterrains et se perdre à l’intérieur. Cette penser lui déclencha un fou rire et c’est tout en riant qu’il courut à travers les rues à la recherche d’un autre passage.



C’est ainsi en déambulant dans les rues qu’il rencontra Jack. Un pauvre homme avec une veste déchirait et un chapeau à fleur ou la fleur était remplacée par des cartes. Remizov aurait pu l’évité mais un détails l’amusa chez l’homme. C’était son regard, le regard d’un homme perdu. Perdu ! Il n’était même pas dans les souterrains, ni même dans les égouts et il était perdu ! Cette pensée fit redoubler sa crise de rire.
Puis l’homme l’avait interpellé. Oh oui, l’inconnu lui avait demandé des renseignements il avait vu juste. Son regard l’indiquait, l’homme avec les cartes sur le chapeau n’était jamais venu par ici, il venait d’arriver.


" Vous pourriez m'indiquer un endroit où me reposer en paix? "

Le fou retrouva un semblant de sérieux et examina la demande de l’inconnu tout-en réfléchissant à voix haut en Esperanto, allait t-il l’aider ? Puis une nouvelle idée traversa son esprit et il éclata à nouveau de rire.


-Nyahaha… un endroit calme, pour te reposer en paix ? Nyahahaha. Oh…. Oui je connais un endroit, tout le monde y va et y trouve la paix. Oh oui c’est calme, tous ceux qui y habitent sont tranquilles. Ils n’ont même plus peur des bombes, ni d’avoir faim ni soif. Oh oui oui oui !


Le chercheur replongea dans une crise de rire qui l’empêcha de parler. Ayant retrouvé un semblant de calme il leva sa canne au-dessus de sa tête à la manière des alcooliques qui saluent avec leur choppe.

-Oui oui, je connais un endroit. Tu verras, ceux qui y habitent n’ont plus aucun problème, aucun soucis ! Il y a quelques années on aurait même ajouté « Hakuna Matata » Nyahahaha.


Remizov indiqua une direction avec sa canne « C’est par la » puis commença à y courir sans attendre l’autre homme. Tout droit, à droite après la boutique dont la ville possède 6 impacts de balles, à ne surtout pas confondre avec celle qui n’en possède que 5 plus l’impact d’un objet lourd, encore tout droit… Des bruits de pas l’indiquaient que l’homme avait décidé de le suivre. Remizov pensa à sa future blague et rit de plus belle.

Après avoir arpenté quelques rues le fou vit ce qu’il cherchait, une bouche d’égout dont la plaque avait disparu depuis longtemps. Sans réfléchir il sauta à l’intérieur et retrouvant son calma fouilla dans l’une de ses nombreuses poches intérieures pour en sortir une lampe torche. Si plusieurs néons étaient encore intact les égouts étaient mal éclairés, Remizov connaissait peut-être les lieux par cœur mais ça n’était sûrement pas le cas de l’inconnu. Cela serait dommage de le perdre avant d’avoir fait la blague. Ce dernier ne tarda d’ailleurs pas à arriver à son tour, hésitant avant de le rejoindre dans les égouts.

-On va passer par là, les chemins sont plus sûrs. On y croise juste quelques rats et de temps en temps des gens aux capacités… étonnantes. Nyahahaha

L’homme à la veste déchirer sauta à son tour dans les égouts, et dès qu’il eut touché le sol Remizov repartit immédiatement sans l’attendre. Tendit qu’il déambulait parmi les égouts, une nouvelle source de lumière provenant de derrière lui indiquait que l’homme le suivait toujours.
Après quelques minutes de courses Remizov s’arrêta brusque près d’un croisement puis éteint sa lanterne, ce qui était tout à fait inutile car les néons se trouvant au-dessus de lui étaient parfaitement fonctionnelles. Il attendit quelques secondes puis sans prévenir attaqua du bout de sa canne un rat qui venait d’apparaître au tourna. Au contact avec le mammifère une petite détonation se fit et ce dernier bondit avec un couinement. Le pauvre animal retomba sur le dos avec de petits spasmes, ce qui déclencha une nouvelle crise de rire chez le fou qui repartit en courant.
L’ancien chercheur fut calmé en arrivant à des décombres qui décoraient un cratère sur l’un des murs. Rallument sa lampe torche, il s’engageât dans le passage suivi de l’homme avec des cartes sur son chapeau. Les deux hommes empruntèrent un petit déniveler pour arriver dans des galeries très sombres. Visiblement ces souterrains étaient bien plus anciens que les égouts, le sol n’était que de la terre battue, de grosses poutres de bois soutenaient le plafond comme dans les anciennes mines et pour seul éclairage on trouvait des torches depuis longtemps éteintes accrocher de-ci de-là sur les parois. Un rire lointains indiquaient qu’ils n’étaient pas les seuls à arpentés ses lieux.

Après une course relativement longue, surtout lorsque l’on considère le fait de suivre un parfait inconnu dans des galeries labyrinthiques et totalement obscures, une douce pente indiquait qu’ils remontaient à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Souvenirs, souvenirs... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs, souvenirs... [PV]   Souvenirs, souvenirs... [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs, souvenirs... [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» [VGV] Souvenirs, souvenirs .......
» Souvenirs, souvenirs
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Souvenirs des attaques d'une aveugle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Après la Fin | RPG |  :: La "sous-ville" :: Les souterrains-
Sauter vers: