Après la Fin | RPG |
Ne sois plus un simple observateur, ne sois plus inactif : rejoins une caste et bats-toi pour sauver ta peau !

Le jeu n'attend que toi !


Un seul but : survivre !
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons à tous une bonne année 2043 environs ! Essayez de rester en vie jusqu'à la prochaine !
Venez manger un bout de Rat'sBurger dans notre Mc Destroy ! Ça ne coûte rien, et c'est réservé aux punks !
Révolte ! Rejoignez PETER ! Les Administrateurs doivent payer ! Nous leur arracherons notre bonheur à coups de revendications sanglantes !
Gangsta vend moteur de voiture BMW. Pour plus d'infos, contactez Joe. Payable en came.
"C'est incroyable ce que veut PETER !" a hurlé Cho'Ko lors de son discours, "Ils réclament de l'impossible alors que nous venons à peine de sauver AlF !"
Le 25 décembre, un lieu où un certain nombre de mutants s'étaient réfugiés a été réduit en cendres. Impossible de vérifier si les mutants étaient déjà morts avant l'incendie. Qui a bien pu commettre une telle atrocité ?
Cherche refuge. Peut endormir vos enfants par la pensée en quelques secondes pour plusieurs heures.
LSN s'est une fois de plus exclamé que PETER était une révolte en carton, et que les administrateurs ne maltraitaient aucunement les membres. "Si ils veulent la guerre, qu'ils aillent tuer du kikoolol et nous laissent tranquilles."
J'sais pas qui est l'bâtard de punk qui a buté mon frère, mais je te retrouverai 'culé ! A.
Janus, fondateur de PETER, a annoncé que des mesures radicales seraient prises contre ces administrateurs qui ont immobilisé le forum pendant plusieurs mois. La révolte est en marche, mais elle marche peut-être trop vite.

Partagez
 

 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyJeu 23 Juil - 20:31

Le début

Les deux jeunes gens marchaient silencieusement vers le centre-ville, situé à une distance raisonnable du quartier périphérique où se situait le cimetière. Au bout de quelques instants, Luan avait dit calmement, reprenant naturellement la conversation momentanément interrompue par leur départ:

"De l'argent? Je pense que ça ne te servira pas beaucoup... Je ne connais plus personne qui accepte de l'argent... Mais après tout... Et tu disais que tu te sentais coupable d'avoir dépouillé le cadavre... Je pense qu'il ne faut pas, lui n'en aura plus besoin de toutes manières. Et désolée, je me vois obligée de refuser tes barres de céréales! Je vis en véritable parasite, mais je n'extorque qu'aux gens que je connais bien... Parce que je sais qu'ils accepteront ma contrepartie. Par contre, je crois que la douche est plus importante que le vide de mon estomac... J'ai horreur de porter l'odeur des cadavres! Je suis désolée de t'imposer ce détour!"

La jeune femme sourit, et accéléra un peu le pas. Dormir dans un caveau était la garantie d'une sûreté presque totale, puisqu'elle dormait dans une tombe débarassée de son précédent occupant... Si les Gangstas n'hésitaient pas à entrer dans les caveau, ils n'ouvraient pas les tombes, eux. En contrepartie, il lui fallait supporter l'odeur de poussière (de diverses natures), et celle des corps en décomposition, beaucoup plus désagréable... Ces effluves imprégnaient les vêtements et collaient à la peau, et seule un bon décrassaqe permettait de s'en débarasser.

Luteen avait ses armes à la main, et observait tout à la fois, priant pour ne faire aucune mauvaise rencontre... Enfin, en cas d'attaque, être deux était toujours plus avantageux, mais tout de même! Mais rien, et ils arrivèrent dans son quartier sans encombre. A partir d'ici, il n'y avait presque plus rien à craindre. La plupart des habitants de la surface étaient des Punks ou des Neutres, mais bon tous les Neutres n'étaient pas aussi aimable qu'Alexandre, et les fous étaient plutôt dangereux, pour ce qu'elle en savait. A l'aise dans les rues qu'elle avait si souvent arpenté, la punk marchait d'un pas sûr, et finit par s'arrêter devant une maison à moitié effondrée.

" Voilà! C'est chez moi."

Escaladant un tas de gravats, elle fit signe à Alexandre de la suivre. Elle entra dans ce qui avait été autrefois une pièce, mais qui était désormais dépourvue de plafond, repoussa une tôle et descendit un escalier, poussa une porte tordue sur ses gonds, bifurqua plusieurs fois avant d'arriver devant un panneau d'acier. La jeune femme fureta un moment, agenouillée devant la porte, puis se releva, et poussa le battant de l'épaule. Ils entrèrent, et elle referma la porte qui émit plusieurs cliquetement : verouillée.
Les deux amis se trouvaient dans une pièce de 3 mètres sur 5, où se côtoyaient un matelas, des étagères emplies de livres et de vêtements et une petite table avec un équipement radio et du matériel à dessin. Le lit était en désordre, et un livre ouvert (Ainsi parlait Zarathoustra, de Friedrich Nietzsche) retourné sur l'oreiller. Une cloison séparait la pièce à vivre de "l'espace salle de bain" qui consistait en une arrivée d'eau menat à une cabine de douche plutôt vétuste, et des toilettes.

" Bon bah... voici mon palace... ça ne paie pas de mine, mais c'est bien protégé, et pas mal aménagé... C'est l'abri anti-bombe que ma mère avait fait construire. Le seul inconvénient, c'est que j'ai fini toutes les boîtes de conserves! S'écria-t-elle avec un clien d'oeil. Bon, je vais me doucher, assieds-toi ou tu peux, occupes-toi, j'en ai pour dix minutes. "

Luteen piocha des sous-vêtements, puis s'exila derrière la cloison où elle alluma l'arrivée d'eau et se déshabilla. Elle profita un moment de l'eau chaude, puis se savonna longuement pour enlever l'odeur du cimetière de sa peau. Puis elle coupa l'eau, se sécha, enfila ses sous-vêtements et noua sa serviette bleu passé autour de sa taille avant de revenir dans la pièce, la peau encore humide, pour choisir ses vêtements.

" Tu peux utiliser la douche si tu veux. Et les toilettes sont à côté. "

Elle choisit une paire de bas résille, une jupe plissée noire et un débardeur déchiré de même couleur, puis, sans s'embarrasser du jeune homme qui était dans la même pièce, s'habilla tranquillement. Une fois lavée, elle se sentait beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptySam 25 Juil - 12:17

Ils étaient sortis du cimetière. Alexandre reconnu les banlieues par lesquels il était déjà passé la veille. Celle qu'il avait traversé pour quitter sa maison en ruine. D'ailleurs, ils étaient justement entrain de passer devant la rue qui y menait...
Mais Alexandre ne le fit pas remarquer. Il se rendit compte qu'il aurait pu emménager dans n'importe quel autre immeuble désaffecté qu'il avait visité. Et se demandait pourquoi il ne l'avait pas fait. Peut-être pour être le plus loin possible de son ancien habitat ?
Quoiqu'il en soit, il ne regrettait pas de s'être fait une alliée. Enfin, il espérait que Luan soit une alliée, tout semblait indiquer qu'ils étaient fait pour s'entendre.
La voie féminine de son guide l'interrompis dans ses pensées :

"...ça ne te servira pas beaucoup... Je ne connais plus personne qui accepte de l'argent... Mais après tout... Et tu disais que tu te sentais coupable d'avoir dépouillé le cadavre..."

Alexandre réalisa qu'elle venait de reprendre leur conversation du cimetière et se fit plus attentif à ses propos.

"Je pense qu'il ne faut pas, lui n'en aura plus besoin de toutes manières. Et désolée, je me vois obligée de refuser tes barres de céréales! Je vis en véritable parasite, mais je n'extorque qu'aux gens que je connais bien... Parce que je sais qu'ils accepteront ma contrepartie."

"Je comprends." Dit-il tandis que son propre estomac lui signifia qu'il avait entendu leur conversation. Tork songea à ouvrir une barre de céréale, mais préféra les conserver pour plus tard. Autant que les barres de céréales servent en cas de dernier recourt.

Par contre, je crois que la douche est plus importante que le vide de mon estomac... J'ai horreur de porter l'odeur des cadavres! Je suis désolée de t'imposer ce détour! S'excusa-t-elle en souriant.

"Très bien, je te suis."

Alexandre dû agrandir la foulée de ses pas pour rester à la même allure que la jeune femme. Le temps passa. L'homme esquiva une vieille canette d'un habile pas sur le côté. Puis ils atteignirent les "belles habitations". Il s'arrêtèrent au niveau d'une bâtisse en ruine.

"Voilà! C'est chez moi."

Elle gravit les débris et agita la main pour qu'il la rejoigne. Ils se retrouvèrent au dessus de la maison et sautèrent à l'intérieur d'un pièce dépourvu de toit. Après un cheminement labyrinthique, ils se retrouvèrent dans un lieux plus habitable. Derrière eux, la jeune femme avait verrouillé la porte.
La pièce était de taille moyenne. Il s'agissait certainement d'une ancienne chambre transformé en pièce à vivre. Il y avait un lit et des livres par dizaines remplissant les meubles de la pièce. Mais il y avait aussi une table et un coin douche. Luan fis une présentation des lieux à Alexandre puis ajouta :

"Bon, je vais me doucher, assieds-toi ou tu peux, occupes-toi, j'en ai pour dix minutes. "

Le jeune homme se contenta d'un joyeux "Ok" pour toute réponse et s'allongea sur le lit. Les jambes écarté et les mains derrière la nuque, il en profita pour faire le vide dans sa tête. Il entendit le robinet de la douche se tourner et l'eau sortir en pression. Puis prendre un rythme régulier. Quel bruit agréable que celui de l'eau. Apaisant...
Puis l'eau s'arrêta de couler. Tork sorti de sa torpeur et se tourna sur le côté. Sa main heurta un objet. Un livre. Il était retourné. Ouvert sur une page, en déformant ainsi les autres. Alexandre retourna aux premières pages.

~Je vais vous dire trois métamorphoses de l'esprit : comment l'esprit devient chameau, comment le chameau devient lion, et comment enfin le lion devient enfant.~

Puis il tourna quelques pages mais rien de tout ça n'avait beaucoup de sens pour lui. Trop de sous-entendus. De sens cachés à comprendre. De références à connaitre... Alexandre a toujours était mauvais en histoire et en philosophie... Pas que là d'ailleurs...
Il reposa l'ouvrage comme il l'avait trouvé. Se leva. S'étira. Luan passa devant lui en sous-vêtement. Une serviette noué à la taille.

" Tu peux utiliser la douche si tu veux. Et les toilettes sont à côté.

Volontiers merci !" S'exclama-t-il avec le sourire.

Il partis en direction de la douche. Jetant un regard en arrière vers la jeune femme entrain de s'habiller.

°Elle est plutôt belle° se surprit-il à penser en continuant d'avancer.

Il était maintenant derrière la cloison et entreprit d'enlever ses vêtements. Ils sentaient aussi mauvais que lui, mais il devra les remettre après la s'être laver...
Alexandre mit un pied dans le bac à douche. Le contact était humide et chaud. Alexandre trouva le savon des yeux. Il fit couler l'eau chaude. Le son de l'eau était agréable, mais c'est encore mieux lorsqu'on est soit-même sous l'eau. Le jeune homme leva la tête pour en apprécier le contact. Il sentit ses cheveux se défriser et tomber en arrière. Il se passa la main dessus pour écarter ceux qui étaient restés devant ses yeux. Puis il se savonna. Ce n'était pas la même odeur que son savon. Il préférait le sien. Celui-ci lui chatouillait les narines. Ou peut-être était-ce l'habitude ? Après tout l'odeur n'était pas mauvaise. Au contraire, il sentait le propre... Il termina de se savonner puis laissa l'eau le rincer. Il arrêta l'eau. serra ses cheveux pour les essorer un peu. Puis se passa les mains devant les yeux. Il réalisa soudain qu'il avait oublié quelque chose. Jeta un œil par l'extérieur de la douche et soupira contre lui-même.

"Euh... Luan ? ... Tu n'aurait pas une serviette à me prêter ? ... S'il te plait ?"

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyVen 31 Juil - 0:24

Après s'être battue pendant quelques instant avec son bas gauche (ce ui eut pour résultat de le déchirer un peu plus), Luteen enfila sa jupe et soupira lorsqu'elle remarqua qu'elle devait serrer la ceinture d'un cran en plus. Elle n'avat jamais été épaisse, mais à ce niveau-là, ça frisait l'auto-dérision.. Si elle continuait, elle allait devenir une parodie d'elle-même, la Fille-Fil-De-Fer, voilà comment on allait finir par l'appeler. Quand, même, descendre sous la barre des 45 kilos serait pour le moins effrayant! Elle allait devoir remédier à cela le plus vite possible... Mais comment? Si elle voulait manger, elle devrait voir ça avec Neil ou un autre... Ce qui la gênit un peu devant Alexandre... m'enfin on verrait bien.

La jeune femme s'étira longuement, et saisit son débardeur avant de le laisser tomber malicieusement sur le lit. Elle avait senti sur elle le regard de son invité et cela lui vait comme qui dirait plu. Luan aimait plaire, et on pouvait dire que si au fond la seule personne qu'elle pourrait aimer resterait Alice, il lui arrivait de tomber sur des personnes qui ne lui étaient pas indifférentes. Elle eut un petit sourire mutin et s'assit en tailleur sur le lit, tout en reprenant sa lecture là où elle l'avait arrêtée. Elle entendait le bruit de la douche, les gouttes qui tombaient sur l'émail, leitmotiv régulier et paisible... Béni soit l'inventeur des douche à cuvette d'émail! La Punk se gratta distraitement la clavicule et se essaya de lire un peu. Mais elle fut bientôt interrompue par une interrogation venue de l'autre côté de la cloison:

"Euh... Luan ? ... Tu n'aurait pas une serviette à me prêter ? ... S'il te plait ?"

La jeune femme aux cheveux rose éclata de rire. Il était chou, Alex! Son intonation était plutôt amusante... S'ensuivit une réfléxion intérieure rapide. Devait-elle lui dire que les serviettes étaient sur l'étagère en face de la douche (c'est-à-dire hors de l'abri de la cloison) et le laisser se débrouiller... Solution qui pouvait être assez drôle. Elle pouvait aussi lui amener une serviette, et son embarras aurait certainement été tout aussi amusant. Ou alors elle se la jouait raisonnable, et restait dos à lui en lui lançant la servitte éponge. Oh, ça faisait lontemps qu'elle ne s'était pas amusée... Et puis...

" J'arrive!" Prévint-elle tout de même, histoire de ne pas trop se conduire en petite garce.

Luteen posa son bouquine, et se leva sans se presser. Elle marcha de sa démarche ondulante de félin jusqu'à l'étagère ou elle se pencha pour prendre une serviette. La phase intéressante commençait ; il savait maintenant qu'elle était là, et pouvait deviner ses intentions... Puis elle se tourna, s'efforçant de ne pas rire, puis tendit la serviette au jeune homme, lui jetant un rapide coup d'oeil, puis s'éloigna assez rapidement (tout dépend du point de vue, ce n'était peut-être pas assez pour Alexandre) pour ne pas le gêner (ce qui était une attitude possible, après tout)

* Luteen, t'abuses, quand même! *

Elle sourit tout de même et s'étala sur sa couette. Pour être exact, elle s'affala sur le ventre, battant des jambes pour ne pas poser ses pieds nus sur son oreiller, le menton posé sur ses bras croisés. Elle faisait presque gamine innocente, tiens! Elle reprit Nietzsche et attendit que son nouvel "ami" sorte de sa douche.

[HRP: Désolée, court et pas top, mais j'avais pas d'inspiration]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyMer 2 Sep - 16:35

"Euh... Luan ? ... Tu n'aurait pas une serviette à me prêter ? ... S'il te plait ?"

Il entendit un éclat de rire en guise de réponse. Alexandre ne pu s'empêcher de sourire. De quelques passages de la main sur son corps, Alexandre se débarrassa de quelques gouttes d'eau qui ne le réchauffaient pas.

"J'arrive!".

Le jeune homme attendit. Finalement, Les cheveux roses de Luan apparurent. Une lueur malicieuse dans le regard, elle tendis une serviette qu'Alexandre s'empressa d'enrouler autour de sa taille.

"Merci !" Dit-il Chaleureusement en tentant de masquer sa gêne.

Lorsqu'elle fut parti, il dénoua la serviette et entreprit de se sécher les cheveux...

-----


Alexandre avait terminé de rincer derrière lui. Ayant pris le temps de se rhabiller, il était revenu dans "Le centre de la pièce". La jeune femme lisait. Dos à lui. Deux pieds dans ça direction. Un débardeur en vrac à la limite de tomber du lit. Le mouvement des pied attira à nouveau le regard du jeune homme. Ceux-ci s'alignaient dans l'axe de son champ de vision avec la jupe de Luan.

"Quel est la suite du programme ?" Demanda-t-il ressentant une chaleur inhabituelle au niveau de la tête. "On va manger ?".

Son interlocutrice se tourna vers lui. Il ne réussit pas à déchiffrer le sentiment que les yeux lui faisant face exprimaient.


____________
Edit : Pour préciser quand même ^^

_________________
Personnage: Alexandre Tork


Dernière édition par Cho'Ko le Mer 9 Sep - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyMer 2 Sep - 23:09

Luan Madsen tourna la page de son livre. Et faillit éclater de rire lorsqu'elle lut le titre du texte : "22. De la Chasteté" C'était la première fois qu'elle lisait ce livre et trouvait le sujet très à propos actuellement. Un sourire naissant sur son visage, elle parcouru le texte:

"Il est difficile de vivre dans les villes : ceux qui sont en rut y sont trop nombreux. Et regardez donc ces hommes : leur oeil en témoigne - ils ne connaissent rien de meilleur sur la terre que de coucher avec une femme."

Le sourire de Luteen s'accentua. Comme il avait raison, Nietzsche! Voilà un sage. Sur ces entrefaites, elle entendit qu'Alexandre avait arrêté l'arrivée d'eau, signe qu'il avait terminé sa douche et qu'il n'allait probablement pas tarder à rappliquer. Elle ne bougea pas, et perçut bientôt le bruit de ses pas. Il était dans la pièce. Et la regardait (son sixième sens ne pouvait la tromper). La jeune femme attendit qu'il se mette à parler, ce qui ne tarda pas:

"Quel est la suite du programme ? On va manger ?"

Lentement, la punk aux cheveux roses se tourna vers lui. Encore à moitié allongée, appuyée sur le coude gauche, elle le regarda longuement.

*Ne vaut-il pas mieux tomber entre les mains d'un meurtrier que dans les rêves d'une femme ardente ? Femme ardente... l'expression est amusante. Etais-ce réellement moins dangereux de tomber dans un embuscade qu'entre les griffes d'une femme? Bonne question. C'est vrai que les femmes sont ... N'empêche qu'il est plutôt du genre bel homme, Alex!*

Son monologue intérieur dut sans doute lui conferer un air peut-être un peu éteint, vu le regard que lui lança le jeune homme. Elle sourit de plus belle et lui lança une oeillade espiègle.

" Désolée que tu sois obligée de remettre ces vêtements... Mais je doute que tu acceptes de porter une jupe et des bas!"

Changement total de sujet. AUCUNS rapports. Et alors? La vie n'était pas un long fleuve tranquille. Manger? Oui, il faudrait y réfléchir... Plus tard. Maintenant?
Luan se leva gracieusement et s'approcha légèrement de son nouvel allié, montrant plus de sûreté qu'elle n'en avait réellement. Où s'arrêterait le jeu?
Le jeu? En était-ce vraiment un, d'ailleurs?
Elle sourit une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyJeu 3 Sep - 22:58

"Désolée que tu sois obligée de remettre ces vêtements... Mais je doute que tu acceptes de porter une jupe et des bas!"

Le jeune homme sourit. amusé. Les joues moins en feu.
- Et pourquoi pas ?, Lança-t-il sur un faux air de défi.

Luan s'approcha de lui. Lentement, les lèvres d'Alexandre furent libérées de l'emprise de ses joues. La jeune femme était à présent contre lui. Le regard de l'homme se fronça imperceptiblement et petit à petit sa lèvre inférieur s'écarta de sa lèvre supérieur...

Qu'attendait-elle de lui ?

Il croisa un regard plein de malice. Son cœur battait vite. Trop vite.
Alexandre aurai bien dis quelque chose pour détourner l'attention, mais il avait la bouche sèche.
Sans trop savoir comment, sa main gauche se retrouva dans la main droite de la jeune femme.
Il ressenti une monté d'adrénaline en lui.

°La même sensation que lorsque j'engage un combat.... Non, pas tout à fait... Ses lèvres...°

Le jeune homme ne savait plus quoi faire. Il avait l'impression de la contempler depuis plusieurs minutes alors qu'en réalité tout c'était passé très vite. Il avait l'impression d'être en chute libre sans filet pour le rattraper.
Il passa son bras derrière le dos de Luan et la rapprocha encore de lui.
Contact physique.
Le tambour à l'intérieur de lui résonnait plus fort, prenant un rythme moins rapide et plus régulier.
Une odeur de cheveux propre envahi ses narines. Il se sentait bien. Présent et ailleurs à la fois. Il plongea son regard dans celui de Luteen. Leurs visages étaient proche, ses yeux bougeaient rapidement de droite à gauche. Sautant d'un œil noir à un œil rose....

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyDim 6 Sep - 22:08

Luan avait l'impression que tout ça échappait à tout contrôle. Alexandre ne faisait rien pour se défendre, lui laissant la voie totalement libre. Mais libre de quoi, au juste? Elle était tout près de lui maintenant, le touchait presque. Sa main droite frôla la main gauche du jeune homme. Sans trop savoir comment tout ça s'était goupillé (sa main s'était sans doute trouvée dotée miraculeusement d'un cerveau, puisqu'elle avait agit toute seule sans en référer au cerveau de la punk), elle lui prit la main, et il ne fit rien pour se dégager. Leurs doigts s'entrecroisèrent doucement, à leurs rythmes. Et sans demander l'avis de quiconque.

C'était étrange. Luteen avait l'impression d'assister à cette scène en tant que spectatrice ayant pris possession de son propre corps. Puisque celui-ci agissait tout seul. Ou presque. La jeune femme se demandait si tout cela était réellement correct, et comment elle devrait réagir quelle que soit l'issue de cette... rebellion corporelle? mise en scène? Disons tout simplement enchaînement d'action pour simplifier.

Elle était assez calme. Mais fut tout de même surprise lorsqu'Alexandre l'attira contre lui en passant son bras derrière son dos. Ah, une initiative? De son plein gré? Où était-ce dû au fait qu'il voit à présent sa chevelure rose pétante de très près? C'est vrai, ça avait de quoi détraquer un cerveau, autant de rose d'un coup!
Luan Madsen réalisa qu'elle se sentait bien dans les bras du jeune homme qu'elle -rappellons-le... enfin rappellons-lui!- avait rencontré peut-être deux heures auparavant. Et encore, le délai était généreux. Elle leva le regard et vit que celui d'Alexandre oscillait de son oeil gauche à son oeil droit, de sa lentille rose à son iris noir. Evidemment, ça la fit sourire de le voir danser d'un oeil à gauche sans vraiment savoir où fixer son regard. Puis elle eut le malheur de regarder sa bouche.
Ce fut à cet instant précis qu'elle sut qu'elle ne pourrais plus se retenir bien longtemps.
Elle demanda à voix basse:

" Tu me donnes l'autorisation? "

Et sans attendre de réponse, elle se percha sur la pointe des pieds (en maudissant sa petite taille) et posa posa ses lèvres sur celle du jeune homme. Sans précipitation, lui laissant le temps de la repousser s'il n'en avait pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyMer 9 Sep - 0:12

" Tu me donnes l'autorisation? "

La tête de la fille au cheveux roses se rapprocha d'Alexandre. Il sentit le corps de celle-ci se lever rompant l'appui des talons au sol. Leurs lèvres s'effleurèrent. Alexandre baissa la tête. L'effleurement devint contact.
Luan pu reposer ses pieds à plat.
Lentement, la tête en inclinaison par rapport à celle de Luteen, l'homme fit glisser sa lèvre inférieure sur celles de la jeune fille. Puis dans la même amplitude referma la bouche en relevant légèrement la tête. Fit cette fois glisser ses lèvres sur le côté...

Il continua de l'embrasser en passant sa deuxième main dans le dos déjà occupé par la première. Le doux contact avec la peau de la jeune femme le faisait frissonner de plaisir.
Caressant ce qu'il avait sous les doigts, il se heurta à une fibre de tissus tendue. Puis redescendis les mains les long du dos, paumes vers l'extérieur, les ongles ripant sur la peau avec délicatesse.
En remontant, il se heurta de nouveau avec les bretelles du soutient gorge qu'il dégrafa. Il pu alors à loisir explorer de ses doigts le dos nu qui se présentait à eux.

Alexandre se sentait bien. Son cœur battait toujours vite mais son esprit était ailleurs. A la fois serein et dans un état d'intense extase. La sensation éprouvé lorsqu'on pense à ce sentiment est une grande bouffée d'air envahissant les poumons, les muscles qui se crispent de plaisir et un sentiment d'invulnérabilité. Comme si tout se qui se qui sera entreprit se soldera de réussite alors qu'à l'instant présent, le monde n'existe plus.
A l'instant présent il y a elle.
Et les jambes d'Alexandre... qui font quelques pas vers l'avant collant encore plus Luan au jeune homme. Rendant le contact plus intense encore. Puis, entrainant la femme dans son mouvement.

Le lit se heurta à eux. Faisant vaciller les deux corps.
Deux corps qui se stabilisèrent rapidement avec une légère inclinaison au dessus du lit. Deux corps qui se laissent choir lentement. Puis rapidement, entrainés par le poids.
Une main d'Alexandre lâcha la jeune femme pour servir d'amortisseur tandis que l'autre s'occupait de la retenir pour la déposer sur le lit le plus délicatement possible.

Alexandre était maintenant allongé sur la jeune femme.
Il roula sur le coté pour ne pas l'écraser et l'entraina avec lui pour pouvoir l'embrasser encore et sentir sa présence sur lui.
Son contact physique.

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyJeu 10 Sep - 20:26

Luan sentit qu’Alexandre se penchait en avant, lui permettant de reposer les pieds au sol. Ce qui la soulagea, étant donné qu’embrasser quelqu’un sur la pointe des pieds n’a rien de confortable. Le jeune homme reprit le contrôle de… toute cette histoire. Pardon, "toute cette histoire de dingues". Elle avait reprit le rôle que l'Histoire lui astreignait. Rôle qu'elle avait largement outrepassé en faisant le premier pas vers le jeune homme. Elle reprenait maintenant sa place de jeune fille bien élevée.
Et rit intérieurement. Elle? Une jeune fille bien élevée? Manquerait plus que ça, tiens! De plus, elle avait toujours été pour la parité entre les hommes et les femmes et jugeait largement dépassés tous les clichés qui montraient la femme en retrait.

Alexandre lâcha sa main et la posa sur son dos, rejoindre sa jumelle. Sans cesser de l'embrasser, il effleurait son dos lentement, sans se presser, ce qui donnait à la jeune femme aux cheveux roses l'envie de suspendre le temps et de rester là jusqu'à ce qu'elle crève de faim. Sa main droite, s'étant lâchement faite abandonnée par la main gauche de son compagnon (mais elle le lui pardonnait aisément), se retrouvait libre. Elle la posa sur le cou du jeune homme, l'autre la rejoignant très rapidement.Surtout, bien faire attention à ne pas l'égorger. Ses ongles, s'ils étaient ma foi (haha) fort pratique pour le combat rapproché, se révelaient tout à fait inutiles et encombrant dans une telle situation. Le pauvre risquait de se retrouver avec des griffures un peu partout...
Ces réflexions restaient en marge de son esprit, actuellement occupé -tâche de la plus haute importance!- à capter le moindre frôlement, le moindre contact sur sa peau, qui, aussi minimes soient-ils, lui envoyaient une étincelle de plaisir.

Puis elle sentit son soutien-gorge se (faire) dégrafer, et les caresses continuer de plus belles. Elle déplaça ses mains et passa sous le tee-shirt du jeune homme. Elle voulait le sentir contre elle, et lui rendre tous les frissons qu'il lui donnait. s'apercevant que cette position (cet enchevêtrement de bras) n'était pas des plus pratiques, elle replaça ses bras autour de son cou, se hissant de nouveau sur la pointe des pieds pour être toujours plus proche de lui. De son côté, il avança vers elle, la serrant plus fort contre son torse.
L'enthousiasme dû à l'adrénaline (ou à l'autre substance chimique bizarroïde qui les rendaient fous tous les deux) les fit trop reculer : Luan sentit le montant du lit buter contre ses mollets.
Déséquillibre.
Ils tombèrent à la renverse sur le matelas ("Dieu" merci, c'était un lit bas, dans le cas contraire, elle aurait pu dire bonjour aux bleus qui n'auraient pas manqué de marbrer ses cuisses) en douceur, grâce à l'intervention d'Alexandre (musclé, le p'tit gars!). Il était allongé sur elle, ce qui ne la dérangeait pas vraiment (bah il était pas franchement lourd!). Mais il roula sur le côté, l'entraînant à sa suite, avec prévenance (qu'il est chou!).

Sa respiration accélérant encore un poil, Luteen mit toute la sensualité qu'elle avait en réserve dans son baiser. Ses jambes s'enroulèrent autour de celles de son compagnon, comme pour l'empêcher de partir. Ses mains quittérent son cou pour aller explorer son torse, sous le tissu de coton qui le cachait au monde. Et elle s'aperçut qu'il n'y avait rien de plus désagréable et d'inutile qu'un soutien-gorge dégrafé qui par conséquent ne soutient plus rien. Elle se dégagea donc un instant pour le retirer et l'envoyer elle se savait trop où. La punk profita de ces quelques instants de mobilité pour remonter le tee-shirt noir tout en s'appliquant à ne pas étouffer le jeune homme.
Elle se colla contre son torse, joignant leurs lèvres dans la juste continuïté de ce qu'ils étaient en train de faire.

*Bon sang, mais qu'est-ce que je fais? Oh ta gueule, profite!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyMer 16 Sep - 18:17

La jeune femme était maintenant sur lui. Les jambes qui s'emmêlent...
Il sentait ses doigts fins parcourir son torse. Passer sous son T-shirt. Entrer en contact direct avec sa peau. Légères griffures. Plaisir intense.

Puis le contact se rompit au niveau de leurs lèvres. Un regard malicieux. Luan retirait complétement son soutient gorge. Offrant une magnifique vue à Alexandre qui ne put s'empêcher de sourire.

° Si je m'attendais à vivre encore une telle scène à cette époque...°

Nouveau contact. Froid. Sur son abdomen. La jeune femme remontait lentement le T-shirt de l'escrimeur. Un frisson le parcourut de bas en haut. Leurs lèvres se touchèrent à nouveau. Langoureusement.
Un contact direct se créa entre torse et poitrine...
Ils s'installaient l'un sur l'autre.

Quelle agréable sensation que deux corps se collant l'un à l'autre. Enivrant leurs propriétaires d'une satisfaction sans fin. Encore ce sentiment d'extase et de toute puissance.
Les mains glissent. Explorent. Caressent.
Frissons de plaisirs, frissons de désirs.

Les embrassades font une pause. Les lèvres toujours proches mais le contact fuyant. Frôlement. Les regards se croisent. Reflétant bonheur et une certaine forme de complicité.
Le jeune homme fait glisser ses lèvres sur la joue gauche de Luan, en direction du cou. Déposant régulièrement un baiser sensuel sur sa peau si douce. Puis il remonta lentement. Les yeux clos.

Une pression froide s'exerça sur ses pectoraux.
La jeune femme y prenait appui de ses mains pour descendre son corps.
La sensation chaude et humide des lèvres de Luteen sur son torse ne tarda pas à venir.
Le cœur du jeune homme battait plus fort encore.
De baiser en baiser, Alexandre se sentit de plus en plus à l'étroit dans son pantalon...

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyMer 30 Sep - 2:39

[!] Âmes sensibles, s'abstenir [!]


Le départ impromptu de son soutien-gorge avait pour une obscure raison fait sourire son amant prochainement intronisé. Parce qu'il paraissait évident qu'ils allaient faire l'amour sur ce lit, dans cette cave aménagée, alors que des gens, quelques pieds au-dessus de leurs têtes, se tapaient sur la gueule à coup de chaîne de vélos et de barres de métal. Flippant. Enfin, faites l'amour, pas la guerre, comme disait l'autre.
Bref, Alexandre sourit. Pas un sourire moqueur, puisque sans être orgueilleuse, Luan savait qu'elle était pas mal foutue. Donc c'était étrange, ce smile. Mais bon, pas grave.
Lorsqu'elle se pencha de nouveau vers lui pour l'effleurer de ses lèvres, un frisson de désir la parcourut et elle ferma ses yeux. Yeux qu'elle rouvrit quelques instant plus tard pour croiser le regard du jeune homme. UN regard complice. Assez serein. Heureux. Empli de désir. La Punk sait qu'il n'est que le reflet de son propre regard. Cela la fait rire d'ailleurs. Elle se redresse un peu et rejette sa tête en arrière pour un bref éclat de rire assez imcompréhensible d'un point de vue extérieur.
Puis se repenche pour caresser de ses lèvres celle de son compagnon. Un jeu amoureux. Jamais bien loin mais pas assez proche. S'en est presque frustrant. Mais toujours très agréable. Elle sentit les lèvres d'Alex glisser dans son cou, l'embrassant délicatement et sensuellement. Elle retient sa respiration un moment et ferme les yeux en expirant longuement. Les lèvres remontent vers sa bouche, s'arrêtent.

Luteen décida de s'occuper un peu du reste du jeune homme. Parce que pour l'instant (et il est vrai qu'il faut bien commencer doucement), c'est surtout son visage qui a reçu ses baisers. Pas de préférences, argumente-t-elle contre sa conscience. Conscience qui lui reproche ce qu'elle fait en lui rappellant qu'après tout, ce Mr Tork est un parfait inconnu, qu'elle a juré fidélité a Alice, et puis que si ça se trouve c'est un piège et qu'elle va se retrouver avec un couteau dans le bide a se vider de son sang sur la moquette délavée de sa cave.

* Hé ho, t'es ma conscience ou ma mère? Fous-moi la paix, bordel! *

Passé ce petit interlude schizophrènesque (ou luteenien) la jeune femme se surprit à imaginer la tête d'Alex si elle lui réclamait un retour en échange de leur relation. Elle chassa bien vite cette pensée de son esprit, de peur d'être prise d'un fou rire. Non, cette fois elle avait réellement envie de lui. Ce n'était pas par besoin de bouffer ou quoi que ce soit. Elle l'avait choisi. Au sens théorique, puisque dans la pratique, son corps avait un peu fait ce qu'il entendait. Elle avait repris peu à peu le contrôle.

S'appuyant sur les pectoraux (musclés!) du jeune homme, elle s'arracha à son étreinte et embrassa son cou, sa poitrine, descendant sur son ventre, lentement, avec sensualité. Ses mains se crispèrent un peu sur son ventre, entaillant légèrement l'épiderme de sa proie. Elle revint un peu en arrière et déposa un baiser sur les griffures superficielles. Sa main droite caressa sa hanche, descendit sur sa cuisse et revint en effleurant l'entrejambe. Là, elle sourit et se redressa en haussant un sourcil, amusée.
Elle lui fit un clin d'oeil léger tout en mordant sa lèvre inférieure. Elle pensa à une phrase débile entendue sur un truc débile il y a de ça quelques années maintenant.(hrp: Phrase que je ne retranscrirais pas ici puisque ça tient plus du délire)
Luteen, à moitié penchée en avant, fit courir ses doigts fins sur le sexe d'Alexandre, encore "protégé" par son jean. Enfin qu'à cela ne tienne. Elle descendit lentement la braguette. Mais, plus par jeu que par lassistude, elle stoppa ses caresses légères et retourna se coucher sur le côté, contre son partenaire. Elle lui mordilla le lobe de l'oreille en susurrant:

" Alors, Mr Tork? Qu'attendez-vous? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyMer 30 Déc - 13:53

Plaisir... Les caresses sur son sexe lui en procurait.
Alexandre ne réfléchissait plus.
Il ressentait.
Des vague de sensations parcourraient son corps de bas en haut.
La punk bascula sur le côté, sa délicate main avait fuit l'entrejambe du jeune homme. Celui-ci ressenti un mordillement chaud et humide à l'oreille.

"Alors, Mr Tork? Qu'attendez-vous?" Lui demanda-t-elle.

Alexandre pivota sur elle.

"Tu te le demande vraiment ?" La questionna-t-il l'œil malicieux.

Tendrement, ses main chaudes et rugueuses caressèrent la poitrine de la jeune femme puis entreprirent de descendre jusqu'aux hanches.

"A ton avis que va-t-on faire ?" formula sa voix suave.

La question n'en était pas une, Luteen semblait l'avoir comprit car elle lui rendait un sourire complice.
Les mains de l'homme passèrent sur les mollets de la jeune femme, remontant en caresse le long de ses cuisses et soulevant sa jupe.
Les doigts d'Alexandre entreprirent alors de retirer se qu'elle portait en dessous.

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] EmptyLun 25 Jan - 21:05

Après sa question/provocation, le jeune homme se tourna et s'installa face à elle. Il la regarda un moment, puis rétorqua:

"Tu te le demande vraiment ?"

Luan eut un sourire en coin en réponse à son regard espiègle. Non pas qu'elle se le demandait réellement, mais à vrai dire, cela l'interessait, d'un point de vue purement scientifique, entendons-nous bien. C'est vrai, à quoi pouvait penser un homme dans un moment comme celui-là? Pensait-il, d'ailleurs?
Bonne question.
Elle même réflechissait encore un peu, bien que son corps se soit dissocié depuis belle lurette de son cerveau. Son esprit agissait un peu comme un spectateur. Agissait.
Là, elle ne pouvait plus vraiment réfléchir.
Alexandre avait posé ses mains sur ses seins, et les caressait doucement. La jeune femme ferma les yeux et mordilla sa lèvres inférieure. Un soupir passa la barrière de ses lèvres et la cadence de son souffle augmenta encore légèrement, pour reprendre un rythme à peu près normal lorsqu'il redescendit sur ses hanches.

"A ton avis, que va-t-on faire ?"

La punk réprima l'envie qu'elle avait de répondre "Eh bien, cueillir des fleurs, quelle question!" (comme quoi, tarée un jour, tarée toujours et ce dans n'importe quelle situation). Faut dire aussi que cette phrase était inutile. Elle rétorqua dans un murmure légèrement narquois:

" Les hommes parlent-ils toujours autant dans ce genre de situation? "

Elle n'était pas sûre qu'il ait entendu.
Et a vrai dire, elle s'en foutait un peu, tout occupée qu'elle était à sentir sur ses cuisses les mains chaudes d'Alexandre. Elle sentit qu'il soulevait sa jupe. Ses doigts montèrent jusqu'au bas des hanches, et commencèrent à ôter tranquillement son sous-vêtement.
Lentement. Comme s'il s'amusait à la faire languir.

[HRP: Sorry et du retard (période de partiels --") et de m'arrêter ici (j'aime pas utiliser un personnage qui n'est pas le mien ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty
MessageSujet: Re: 19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]   19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
19 rue Morgue : ruines de la maison de Luan Madsen [Accord parental requis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» table mordheim
» Guide d'achat Maison Martell
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» De la maison neutre
» Maison dans le jeu de cartes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Après la Fin | RPG |  :: La Ville :: Le centre-ville :: Les habitations-
Sauter vers: