Après la Fin | RPG |
Ne sois plus un simple observateur, ne sois plus inactif : rejoins une caste et bats-toi pour sauver ta peau !

Le jeu n'attend que toi !


Un seul but : survivre !
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons à tous une bonne année 2043 environs ! Essayez de rester en vie jusqu'à la prochaine !
Venez manger un bout de Rat'sBurger dans notre Mc Destroy ! Ça ne coûte rien, et c'est réservé aux punks !
Révolte ! Rejoignez PETER ! Les Administrateurs doivent payer ! Nous leur arracherons notre bonheur à coups de revendications sanglantes !
Gangsta vend moteur de voiture BMW. Pour plus d'infos, contactez Joe. Payable en came.
"C'est incroyable ce que veut PETER !" a hurlé Cho'Ko lors de son discours, "Ils réclament de l'impossible alors que nous venons à peine de sauver AlF !"
Le 25 décembre, un lieu où un certain nombre de mutants s'étaient réfugiés a été réduit en cendres. Impossible de vérifier si les mutants étaient déjà morts avant l'incendie. Qui a bien pu commettre une telle atrocité ?
Cherche refuge. Peut endormir vos enfants par la pensée en quelques secondes pour plusieurs heures.
LSN s'est une fois de plus exclamé que PETER était une révolte en carton, et que les administrateurs ne maltraitaient aucunement les membres. "Si ils veulent la guerre, qu'ils aillent tuer du kikoolol et nous laissent tranquilles."
J'sais pas qui est l'bâtard de punk qui a buté mon frère, mais je te retrouverai 'culé ! A.
Janus, fondateur de PETER, a annoncé que des mesures radicales seraient prises contre ces administrateurs qui ont immobilisé le forum pendant plusieurs mois. La révolte est en marche, mais elle marche peut-être trop vite.

Partagez
 

 [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne

Aller en bas 
AuteurMessage
Daclusia

Daclusia

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Black Jack
Caste: Neutre

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 21:03

† VOTRE PERSONNAGE † :

→ Nom : Blake

→ Prénom : Jack ( surnommé: Black Jack )

→ Age : 28

→ Caste : Pour sa pomme (Neutre donc)

→ Orientation sexuelle : Hétérosexuel

→ Physique : Un mètre quatre-vingt-deux. Des cheveux noirs, coupés court, agrémenté de ci de là de plusieures mèches de cheveux rebelles, qui se dressent sans faillir sur le crâne de Jack, font ressortir deux yeux en forme d'amande d'un vert clair profond et très pur.
Bien qu'âgé d'uniquement 27 ans, il peut en paraître beaucoup plus. En effet, son passé, l'état constant de sur-le-qui-vive dans lequel il est plongé, ainsi que la cigarette, bien que pas consommée à si grande dose que ça, l'on endurcit aussi bien mentalement que physiquement. De lourdes cernes se dessinent sous les yeux de l'ex-flic, tandis que dans son iris se reflètent de la méfiance ainsi que de la défiance, mais aussi une marque qui ne trompe pas: un regard qui en connait long sur la vie.
De part son ancienne profession, Jack est ce qu'on peut appeler quelqu'un de musclé. En dépit de muscles apparents, il a tout de même assez de force pour pouvoir tenir face à quelqu'un de plus baraqué que lui. Et oui, la gonflette c'est pas tout ça, encore faut-il qu'il y ait quelque chose derrière...
Le corps de Jack est somme tout un exemple de virilité. Musclé, comme nous venons de le dire, mais également assez maigre, sans pour autant paraitre anorexique. Des poils noirs sur les jambes et les avant bras, ainsi que sur le début des mains et des pieds, lui donnent une apparence assez austère et bourrue. Pour compléter le tableau, il arbore sur l'avant bras droit deux cicatrices formant une croix, ainsi que trois autres sur le bras gauche, celles-ci parfaitement parallèles.
Pour ce qui est du vestimentaire, Jack possédait il y a longtemps un long manteau noir, comme celui des inspecteurs de police. Celui-ci termina déchiré dans un accident de voiture, et aujourd'hui il n'arrive plus qu'à la taille de son possesseur, qui continue cependant de le mettre, à cause de ses nombreuses poches, aussi bien extérieures et visibles qu'intérieures et cachées. Sous son manteau, il porte un débardeur gris sale, surplombé d'une veste en kevlar, et d'un gilet pare-balles ayant déjà eu l'occasion d'essuyer quelques tirs, sur lequel est écrit: " M.O.P.D. ", sous-titré: " My Own Police Department ". Ses jambes sont recouvertes par un pantalon assez classique, noir, permettant des mouvements rapides et laissant une grande liberté corps pour se mouvoir. Ses pieds sont bien au chaud, dans une paire de chaussettes en laine, souvenir de sa grand mère, et d'une paire de rangers noires, surplombées chacune d'un petit morceau de métal pour amplifier l'ampleur des coups de pied. Pour terminer, Jack porte un chapeau assez classe, digne des mafiosi des années 50-60, sur lequel logent deux cartes à jouer: un as de pique et un as de carreau.

→ Caractère : Jack est quelqu'un de très droit. Formation policière et service militaire obligent, il devrait être très strict vis-à-vis de la loi... Cependant, suite à ce qui l'a forcé à quitter la police, il se remet toujours un peu plus en question chaque jour, lui ainsi que cette fidélité qu'il possède et qui le pousse à faire respecter l'ordre. Divergeant cependant avec la loi, Jack n'a pas la même notion d'ordre et de désordre. Pour prendre un exemple, si quelqu'un vole une pomme pour se nourrir, car il n'a pas le choix si il veut manger, Jack le laissera faire. Par contre, quelqu'un qui, "au nom de la loi", abuse de sa position pour faire subir une trop lourde peine à un "hors la loi", lui, Jack lui fera comprendre que la loi n'est pas toujours le bon côté de l'ordre... Pour résumer, Jack fait justice à sa manière, selon ce qu'il juge bien et ce qu'il juge mal. Il tentera de réunir le maximum d'informations avant de punir quelqu'un, pour peser les pours et les contres qui jouent contre lui.
Jack est quelqu'un de méfiant de nature. Il n'accorde pas facilement sa confiance à quelqu'un, et même si il le fait, il restera tout de même méfiant vis-à-vis de cette personne. Un coup de couteau dans le dos est si vite arrivé... Assez intransigeant, il ne se laisse que rarement influencer par quelqu'un d'autre. Si il a décidé de faire quelque chose, il le fera. Quoi qu'il lui en coûte.
Calme, l'ex-flic ne se laissera que rarement gagner par la colère. Il a apprit, par la force des choses, à canaliser et maîtriser ses émotions pour pouvoir éviter de faire des actions irréfléchies. Qu'elles soient dues à la colère, à la peur... Ou à l'amour... Tant qu'on est sur l'amour... Jack n'aime pas. Ou tout du moins, il n'a jamais trouvé le grand amour. Jusqu'à présent, ce ne fut qu'aventure d'une nuit, histoires d'un soir, brèves rencontres et adieu raccourcis. Depuis qu'il s'était mis " à son compte", il n'avait plus eu aucune relation. Ni amicale, ni amoureuse. Les seules personnes qu'il voyait était les délinquants qu'il punissait, et les fournisseurs, qu'ils le soient d'informations ou d'armes.
Que reste-il à dire...? Ha, oui... Maîtriser ses émotions, on ne le fait pas sans contrepartie... Comme une soupape qui se remplirait petit à petit, il arrive que Jack explose. Un ras le bol, un trop plein d'émotions, ou simplement une goutte d'eau pour faire déborder le vase... Et il entre dans une colère noire, qu'on pourrait presque qualifier de Berserk... Dans ces moments là, tenter de le calmer est souvent synonyme de recevoir un coup de poing bien placé...
Quant à ses goûts, et bien Jack n'a pas réellement de préférences ou de dégoûts. Il tend à tenir une politique de réciprocité. Si il trouve quelque chose d'agressant, que ce soit pour ses oreilles, sa langue, sa vue, ses nerfs, il ne l'aime pas. Si il trouve quelque chose d'apaisant, d'agréable, alors il l'aime. A ce propos, il est vite tenté par les généralité... Et il fait vite des liens entre deux choses similaires, étant donc parfois prompt aux conclusions hâtives...
Reste un dernier point... Les jeux... Jack adore jouer. C'est un parieur invétéré, mais sa chance et son bon sens lui font souvent gagner toutes ses parties. Poker, Black Jack, craps, il maîtrise tous les jeux de hasard existant, plus ou moins bien selon ce qu'il peut influencer. Son domaine de prédilection reste tout de même le Poker, où il excelle et où peu de personnes l'ont battu. Son surnom vient d'ailleurs de là. De cette passion pour les jeux.


Dernière édition par Daclusia le Mer 15 Juil - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daclusia

Daclusia

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Black Jack
Caste: Neutre

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 22:14

→ Histoire :

Plusieurs années avant la guerre, naissait dans une famille anglaise un jeune garçon du nom de Jack. Son enfance n'avait rien d'exceptionnel, moyen en tout sauf en sport, des tendances à la violence et la domination des autres, suivies lors de l'adolescence par une crise de rejet de masse de la société, comme on en a tous connu, dans des mesures différentes. Là où l'histoire nous intéresse vraiment, c'est quand, démunis face à ce fils qu'ils ne reconnaissaient plus, Mathilde et Thomas Blake envoyèrent leur fils dans une école militaire.
Il se croyait opprimé? Il se croyait mal traité? Il n'avait encore rien vu... Passés les bizutages, les séances de corvée de patates, et les entraînement, Jack se transformait peu à peu. Il s'endurcissait, son seuil de tolérance montait de plus en plus haut, jusqu'à un point où les affronts de ses chefs et de ses camarades ne lui faisaient plus rien du tout. Il devenait un autre homme, tolérant et bienveillant envers les autres. Tolérant car il ne s'énervait plus, ou du moins jamais ne l'avait-on vu s'énerver contre qui que ce soit. Et bienveillant car il commençait à se sentir désolé pour ces gens qui n'avaient que de bas et violents instincts. Peu à peu, il devenait le confident de tout le camp, et même ses supérieurs venaient parfois lui parler, lui demandant des conseils ou simplement confier quelque chose qui leur tenait aux tripes.

Jack était heureux. C'était presque à contrecœur qu'il rentrait chez lui, devant des géniteurs médusés de cette métamorphose. Tout pourrait enfin reprendre son cours, et parents et enfants auraient pu s'aimer à nouveau... Sauf à propos d'une chose, qui entraîna à nouveau disputes et exclusion du milieu familial. Le jeune homme voulait être flic. Pourquoi? Pour la même raison qui l'avait poussé à aider ses collègues de l'école militaire. Ces gens, là, dehors, qui volaient, violaient, tuaient même parfois... Ils devaient avoir une bonne raison de le faire, et ne pas leur laisser de seconde chance serait stupide. Jack voulait tenter de les remettre sur le droit chemin, et pour ça il lui semblait tout indiqué de devenir flic. Mais ses parents, eux, voulaient le voir faire des études de commerce pour ensuite reprendre la société du paternel. Devant ce choix, Jack ne réfléchit pas plus de quelques secondes. Il refit son sac à peine déballé, emporta quelques vivres ainsi que de l'argent qu'il gardait en réserve, et partit vivre sa vie, qu'il comptait bien mener de sa propre main. Il avait 18 ans. Un an plus tard, il entrait dans les forces de police Londoniennes.

Mais stoppons une seconde notre récit, et ouvrons une parenthèse. Lors de son adolescence et de sa carrière policière, détaillée ci-dessous, Jack avait deux amours. Les femmes et les cartes. Il eut de nombreuses aventures, avec de nombreuses femmes. Il les aimait l'espace d'une nuit, et elles les aimait en retour. Le lendemain au matin, ils étaient à nouveau inconnus l'un pour l'autre... Aucune ne lui fit l'effet électrisant de l'amour. Ce n'était que des plaisirs, le plaisir de la chair, que trop présentaient comme étant réservés à ceux qui s'aiment... Pourquoi, sous prétexte qu'on est pas marié, on ne peut pas apaiser ses pulsions les plus primaires, celles du sexe? Une question que Jack se pose toujours aujourd'hui... Son deuxième amour, il était le plus profond et le plus passionné: les jeux. Au lycée et à l'école militaire, Jack eut de nombreuses occasions de jouer à des jeux de hasard, à des jeux de carte, à toute sorte de passe-temps qui impliquaient que les perdant donnent au gagnant, qui lui même finirait, tôt ou tard, perdant. Même si au début, il n'y prenait qu'un plaisir restreint, il s'amusait peu à peu de déchiffrer chez ses adversaires ce qui permettait de deviner leurs jeu. Celui-là, là... Il se gratte le menton nerveusement... Et pourtant il parie gros? Il bluffe... Cet autre là... Il cache son jeu, c'est évident... Même si il essaie de rester impassible, un léger sourire se dessine sur la commissure de ses lèvres... Puis peu à peu, Jack prenait le pli et le coup de main: il savait fausser ses expressions pour donner de faux messages à ses adversaires, et il avait également appris à bluffer assez pour gagner face à un carré d'as avec une paire de deux. Il était maître des cartes, et elles le lui rendaient bien. Cette parenthèse est assez importante pour la suite, mais pour l'instant reprenons le récit où nous l'avions laissé:

La carrière policière de Jack fut plutôt bien garnie: en à peine quelques mois, il avait obtenu la plus haute promotion qu'on puisse offrir à un bleu comme lui. En un an, il avait maitrisé, car il aimait se défouler avec sur des cibles en carton pâte plutôt que sur de vraies personnes, le maniement des armes de poing, revolvers, pistolets et fusils auto et semi-auto, savait jongler avec des grenades avant de les lancer, et était devenu un as dans le close combat, qu'il pratiquait en duels amicaux avec ses collègues. Au bout de deux ans de service, on lui avait confié de nombreuses enquêtes, et avait toujours réussi à maintenir l'ordre sans effusion de sang dans les manifestations. Il aurait pu prétendre à un grand avenir... Si il n'avait pas une conscience et un grand cœur.

Il avait 24 ans. Il entamait sa première année dans les affaires sérieuses. Meurtres, viols... Il ne connaissait qu'évasivement ces deux sujets. Et quand il y fut réellement confronté, Jack eut des sueurs froides pendant plusieurs jours avant d'enfin accepter que des gens soient capables de boucheries pareilles sur des cadavres, ou de violences sexuelles aussi cruelles. Dans sa tête, tout commençait à devenir clair à ses yeux: ceux là, ils ne méritaient plus de vivre. Il devait mourir, pour ne plus pouvoir menacer les autres par leur folie. Cependant... Il s'aperçut bien vite que les criminels n'étaient pas toujours les plus méchants. Au cours de cette même année, il fut confronté à une affaire dans laquelle son chef, qu'il accompagnait, tentait par tous les moyens, que ce soient tortures verbales ou violentes, de faire avouer à un innocent le crime d'un autre, qui était très haut placé dans la hiérarchie, et avait payé rubis sur l'ongle pour qu'on trouve un pigeon qui prendrait tout à sa place.
C'en fut trop. Bien trop pour Jack. Le lendemain, il donnait sa démission, Pendant un an, il stagna dans un état larvaire. Tout s'était brisé devant ses yeux. Il ne savait plus qui croire ni vers qui se tourner. Si même ce pourquoi il s'était battu, la police, faisait partie du noyau qui empoisonnait le monde... Alors qu'est-ce qui restait? Pendant un an, jour pour jour, Jack se posa la question. Et quand enfin la réponse lui apparut... Il eut lui aussi du sang sur les mains. Si personne n'apportait justice, alors il l'apporterait lui même. Jack Blake était mort et enterré. Plus personne n'entendit jamais parler de lui. A la place... On connaissait Black Jack...

Il rendait justice lui même, protégeait ceux que la police dédaignait, et laissait partout où il passait une carte à jouer en guise de signature. Différente selon la scène qu'il laissait derrière lui. Mais la police le voyait d'un mauvais œil. Il rendait une justice bien trop expéditive, qui, qui plus est, gênait les plus haut placés qui se nourrissaient discrètement de l'industrie du crime. C'était évident: Black Jack était un gêneur, et il devait être éliminé.
De nombreux tueurs étaient aux basques de Jack. Il n'était plus en sécurité nulle part, changeait de planque toutes les nuits, et passait le plus de temps possible en mouvement, ne s'arrêtant que pour les choses vitales, continuant à marcher pour les autres. Il évitait de sortir le jour. La nuit devenait son domaine. Il se méfiait de tout, de tout le monde. Il devenait légèrement paranoïaque. Mais pour quelqu'un dans sa situation, voilà qui était normal...
Malgré tout, pendant 2 ans, il effectua la tâche qu'il s'était fixé. Il protégeait les faibles et tuait les assassins. Il ne se jugeait pas meilleur qu'eux: lui aussi avait du sang sur les mains. Il savait qu'un jour ou l'autre, il devrait payer. Mais au moins se sacrifiait-il pour ceux qui ne pouvaient lever le poing pour se défendre.

Au bout de ces deux ans, la situation devenait plus tendue. Au cours d'une escarmouche qui l'avait prit par surprise, il dut fuir. Pour la première fois depuis qu'il avait prit cette nouvelle identité, Jack se sentait en danger. Il ne pouvait pas continuer comme ça. Il devait battre en retraite... Pour le moment. Il traversa la manche, sur un bateau en clandestin. Et lorsqu'il posa le pied... La guerre avait été déclarée. Je pense que la suite de l'histoire, vous la connaissez déjà. Vous avez vu ce qui est advenu du monde. Les ruines qui le composent et le désert que le monde est devenu. Pendant un an, Jack ne rencontra personne. Tout juste des animaux mutants qui lui servaient de pitance, et contre qui il économisait les balles. Pendant un an, il erra, seul, dans l'étendu désertique que le monde était devenu. Pendant un an, il eut tout le temps nécessaire pour se poser des questions. Avait-il fait les bons choix? Avait-il fait ce qu'il devait? Devait-il changer de position?
Ces questions s'évaporèrent dès qu'il vit ce qui ressemblait, de loin à des ruines habitées. Enfin, d'autres êtres humains! La solitude lui avait tant pesé... Et avec cette catastrophe naturelle, nul doute que les hommes se seront serrés les coudes pour échapper à la misère! Ce n'était pas une fin, c'était un nouveau départ!

...

...

Après un an d'observation... Jack enfila on chapeau. Il chargea son revolver. Enfila son gilet pare-balle, ce vieux compagnon qui commençait à se faire vieux. Black Jack avait encore son mot à dire.

→ Arme(s) : Un revolver (6 balles), toujours au moins 3 ou 4 chargeurs rapides de revolver ( ici ) ainsi que des munitions, une dague en acier reforgée, d'environ 30 cm, son propre corps ( poings, pieds... ). Liste non exhaustive, puisque dans un monde pareil, il est indispensable d'avoir un bon fournisseur d'armes...

>~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~<


† VOUS † :


→ Code de l'histoire :
Spoiler:
 

→ Code du règlement :
Spoiler:
 


→ Comment avez-vous connu le forum ? Janus m'en a parlé, et j'ai aimé le principe. Donc me voilà. Je connais également Nicraft et Remizov, vu qu'on a été sur la même ville sur Hordes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 22:23

Bienvenu parmi nous Razz
Janus et Remizov sont la même personne ^^
Je commence par valider tes codes et lirait la suite plus tard. Bonne chance pour le RP test.

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LSN
Admin
Admin
LSN

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 27
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Heiks Hammer
Caste: Punk (mutant)

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 22:32

Et n'oublie pas de te trouver un avatar, sans quoi, ta fiche ne sera pas validable =) ! En tout cas, c'est complet tout ça O.O...

Bon courage pour le RP-Test ! Et bienviendue !

_________________
Personnages :

Heiks Hammer, punk-mutant, encore en vie.
Jasper Hellessen, fou, mort le 15/04/09.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lsn.servhome.org/
Daclusia

Daclusia

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Black Jack
Caste: Neutre

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 22:35

J'vous remercie. L'avatar il vient, mais comme je le dessine, et que pour l'instant il est qu'au stade noir et blanc, je le finirais quand j'aurais fini le RP-test. ( qui arrive et qui n'est pas pour les enfants... A relire le début, on croirait un silent hill... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 22:37

Bienvenue!
Une fiche bien complète que j'ai trouvé très interessante à lire!
J'attends le RP-test avec impatience ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feder

Feder

Féminin
Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 02/02/2009

Feuille de personnage
Personnage: Aëlia Feder
Caste: Neutre

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 23:07

Bienvenue^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daclusia

Daclusia

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Black Jack
Caste: Neutre

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyMer 15 Juil - 23:09

† RP-TEST † :

Le mutant était nerveux. Et il avait raison. Quelque chose n'allait pas. Vraiment pas. Tout était trop simple. Le dénommé Yasm avait été mit trop facilement au tapis... Mais avant de pouvoir se poser plus de questions sur cet individu, celui-ci se releva, d'une manière assez effrayante: il ressemblait à un pantin désarticulé, sa tête tanguait en arrière, ses bras pendaient mollement le long de son corps, et alors qu'il avait réussi à se redresser sur ses pieds, l'homme relevait lentement la tête, accompagné d'une sorte de rire crescendo, qui faisait penser, avec l'image qu'il offrait, au bruit de sa nuque se replaçant telle une porte mal huilée.

" Hooooooooooooooooooooooooooooooooooooohohahahahahahaaaaaaa! "

Ce rire glaça Tar d'effroi. Quelle sorte de créature pouvait bien pousser un cri pareil, à supposer que c'était un cri, et non pas comme on pourrait croire le cou de l'homme qui semblait pouvoir se désarticuler à volonté? Quoi qu'il en soit, le mutant serra d'autant plus ses mains autour de l'arme qu'il tenait, fébrilement, sa raison entamée par la vision d'horreur qu'était le visage de Yasm Ritlon.
Sanguinolant, dégoulinant, une cascade même, le sang coulait de cette face de pantin qui n'avait plus rien d'humain. Un sourire large comme toute la largeur d'un visage s'affichait sur celui de l'étrange créature, et ses yeux... Ses yeux brillaient telle deux diamants. Tar ne pouvait plus bouger, trop effrayé par cette vision que nul homme ne saurait supporter. Comme un lapin hypnotisé par les phares d'une voiture, il attendait le moment où tout s'arrêterait et où il mourrait, délivré de cette peur qui lui entaillait le ventre, presque jusqu'à l'en faire vomir.
Mais il semblait que la chose n'allait pas lui faire ce cadeau, pas, au moins, avant de s'être amusée, puisqu'elle aggripa le mutant par le coup, d'une main aux doigts longs et fins, presque semblables à des griffes, et le souleva de plusieurs dizaines de centimètres au dessus du sol. Tétanisé, suffoquant, Tar ne put rien faire pour empêcher la suite des évènements... La créature le plaqua contre le mur, juste derrière lui, et commença à discourir, tout en faisant glisser son autre main hors d'une poche, sortant de celle-ci ce qui ressemblait à un marteau.


" Ce que je fais là? CE QUE JE FAIS LÀ!? MAIS MON ENFANT, SAIS-TU AU MOINS À QUI TU T'ADRESSES!!?? "

En hurlant cette phrase, Yasm avait laissé à Tar l'occasion de découvrir toutes les subtilités de sa voix. Elle était comme déformée... Une voix d'adolescent qui n'a pas encore terminé de muer, ou qui est resté figé dans cette mue, et au plus il parlait, au plus elle s'abîmait... Comme, sur les musiques électroniques, les effets de " wahwah ". Elle décrivait une envie de puissance, un sentiment de puissance, et surtout, une soif de sang terrible. Rien qu'à l'entendre parler, on devinait que la chose voulait tuer. Tuer, tuer, et encore tuer. Et qu'elle en était capable.
Au même moment, la chose avait ramassé deux morceaux de métal, en forme de pieux, avec sa main libre, celle qui tenait le marteau. Sans hésiter une seule micro seconde, elle avait planté le premier pieu au centre de la main droite du mutant, qui était alors à la perpendiculaire de son corps. Sous les hurlement de douleur de celui-ci, Yasm affichait une expression d'orgasme pur. Il se nourrissait de toute cette douleur qu'il causait, pire même: il se renforçait grâce à elle... Quelle monstruosité...
Mais il ne pouvait pas laisser Tar mourir après si peu de souffrance... Il s'était dressé sur son chemin. Il devait en payer le prix. Le prix fort. Le prix du sang et de la souffrance. Alors qu'il plantait dans l'autre main du mutant, elle aussi à la perpendiculaire de son corps, le second pieux, et s'étant assuré qu'il ne pourrait se décrocher du mur, il desserra l'étreinte que sa main droite exerçait sur le cou de sa victime sans défense. Empoignant le marteau à deux mains, il prit de l'élan, et, alors que le pauvre Tar eut à peine le temps de murmurer un " Non... ", envoya le marteau frapper de toutes ses forces contre le premier des deux pieux, provoquant un redoublement de la douleur que celui-ci subissait, ainsi que de ses hurlement. Il poussa un grand rire. Un rire dément. Un rire de meurtrier. Un rire qui tétanisait trop le reste des humains présents dans le bâtiment pour que ceux-ci viennent en aide à leur camarade.
De nouveau, la chose prit de l'élan. De nouveau, elle frappa. Dans l'autre main cette fois. Deux gigantesques rivières, non, des fleuves! Non, des cascades de sang se déversaient sur le sol sous le corps aux limites de la mort du mutant, qui poussait des hurlement de plus en plus terribles, de plus en plus faibles, de plus en plus suppliant. Il voulait mourir. Mais il le savait. Il ne mourrait pas si facilement. " IL " n'en avait pas finit avec lui. Et alors qu'IL frappait à nouveau, de nombreuses fois, sur chacun des pieux, en rythme, il prononçait sur un ton théâtral et avec une voix bien plus grave qu'avant:


" JE SUIS LA MORT ELLE MÊME! UN FAUCHEUR SOMBRE VENU POUR METTRE UN TERME A VOS PITOYABLES EXISTENCES! VENEZ! VENEZ À MOI, BREBIS ÉGARÉES QUE LE GRAND BERGER JÉSUS A ABANDONNÉES! JE SUIS VENU VOUS MONTRER VOTRE DESTIN! VENEZ L'AFFRONTER, OU MOURREEEEEEEEEEEEEEZ!!! WAAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAA!!! "

Tar était au bord de la mort, mais la douleur l'empêchait de partir, le retenait quelques secondes de plus enfermé dans ce corps. Au fur et à mesure que des litres et des litres de sang coulait par ses mains, il se sentait flotter. La douleur devenait plus légère de seconde en seconde... Et il faisait froid. Très froid. Il allait mourir. Mais avant cela... Yasm lui laissait une dernière surprise... Celui-ci trancha, à mains nues, les jambes du mutant, qui termina comme tronc collé au mur. Il était désormais bel et bien mort. Et la puissance des coups portés par la chose avait brisé le mur autour de lui. Par un miracle qu'on ne pouvait expliquer, seul le pan de mur qui le retenait avait survécu. Et sa forme... C'était.... Une croix. Un crucifix sur lequel on l'avait fixé. Au moins lui aura-t-on épargné le supplice de la mort lente au soleil...
La créature empoigna son marteau, et le planta dans un tuyau trouvé dans un tas de gravas proches. Il possédait déformait un nouvel instrument pour tuer et torturer, pour causer désolation et souffrance... Il poussa une nouvelle fois un des ses rires à glacer le sang d'un mort, et, alors qu'il enjambait ce qui restait du mur, le visage transfiguré dans une expression d'orgasme digne d'une petite mort, il prononça, bien plus calmement, contrastant ainsi avec ses actions et son allure:


" Ho... Suis-je bête... ça revient au même! "


[HRP] Putain... Pas faché d'avoir fini... x_x [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho'Ko
Admin
Admin
Cho'Ko

Masculin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Alexandre Tork
Caste: Neutre

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyJeu 16 Juil - 11:05

Excellent du début à la fin ^^
Bienvenu parmi les fiches Validées. Je laisse ta fiche ici pour laisser le temps à tout le monde de réagir dessus.

_________________
Personnage: Alexandre Tork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LSN
Admin
Admin
LSN

Masculin
Nombre de messages : 347
Age : 27
Date d'inscription : 07/01/2009

Feuille de personnage
Personnage: Heiks Hammer
Caste: Punk (mutant)

[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne EmptyJeu 16 Juil - 11:26

Et il faut un avatar, une signature, et une feuille de perso créée pour pouvoir commencer à jouer Very Happy ! On te laisse finir ton dessin x) !

Et vraiment, voilà du haut niveau, je me sens mauvais d'un coup xD !

_________________
Personnages :

Heiks Hammer, punk-mutant, encore en vie.
Jasper Hellessen, fou, mort le 15/04/09.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lsn.servhome.org/
Contenu sponsorisé




[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty
MessageSujet: Re: [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne   [Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Validé] Black Jack, les dés sont jetés, impair et gagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SCENARIO : BLACK JACK GEARY
» Liste des courses !
» Blackjack au rapport !
» Janvier 2012 : Taeyang Black Jack
» Ma liste Black Templar pour le tournoi du Mesnil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Après la Fin | RPG |  :: Le forum :: Présentations des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: