Après la Fin | RPG |
Ne sois plus un simple observateur, ne sois plus inactif : rejoins une caste et bats-toi pour sauver ta peau !

Le jeu n'attend que toi !


Un seul but : survivre !
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous vous souhaitons à tous une bonne année 2043 environs ! Essayez de rester en vie jusqu'à la prochaine !
Venez manger un bout de Rat'sBurger dans notre Mc Destroy ! Ça ne coûte rien, et c'est réservé aux punks !
Révolte ! Rejoignez PETER ! Les Administrateurs doivent payer ! Nous leur arracherons notre bonheur à coups de revendications sanglantes !
Gangsta vend moteur de voiture BMW. Pour plus d'infos, contactez Joe. Payable en came.
"C'est incroyable ce que veut PETER !" a hurlé Cho'Ko lors de son discours, "Ils réclament de l'impossible alors que nous venons à peine de sauver AlF !"
Le 25 décembre, un lieu où un certain nombre de mutants s'étaient réfugiés a été réduit en cendres. Impossible de vérifier si les mutants étaient déjà morts avant l'incendie. Qui a bien pu commettre une telle atrocité ?
Cherche refuge. Peut endormir vos enfants par la pensée en quelques secondes pour plusieurs heures.
LSN s'est une fois de plus exclamé que PETER était une révolte en carton, et que les administrateurs ne maltraitaient aucunement les membres. "Si ils veulent la guerre, qu'ils aillent tuer du kikoolol et nous laissent tranquilles."
J'sais pas qui est l'bâtard de punk qui a buté mon frère, mais je te retrouverai 'culé ! A.
Janus, fondateur de PETER, a annoncé que des mesures radicales seraient prises contre ces administrateurs qui ont immobilisé le forum pendant plusieurs mois. La révolte est en marche, mais elle marche peut-être trop vite.

Partagez
 

 Un petit moment seule.. ( Libre )

Aller en bas 
AuteurMessage
Summer

Summer

Féminin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Kimmy
Caste: Neutre

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyDim 19 Juil - 21:10

Kimmy était tranquillement dans son immeuble, couchée sur un matelas tout troué... Elle dormait d'un sommeil agité. Comme toujours d'ailleurs. Elle rêvait, enfin faisait plutôt un cauchemar mais elle en avait l'habitude maintenant.

'' Elle courait, courait à travers un champ de morts. Il y en avait partout. Kimmy se revoyait, petite, blessée que son frère l'ait abandonné. Elle criait son nom, le suppliait de ne pas l’abandonner. Elle cherchait en vain alors qu'elle ne le trouvait pas. C'est alors que la jeune fille entendait son nom, comme un chuchotement. Une simple voix, qui lui ordonnait de venger sa mort. La mort de son frère évidement. Elle pleurait maintenant... Au beau milieu de tout ces morts. Elle avait froid, et il commençait à pleuvoir. Pourquoi cela devait-il toujours être aussi difficile... Une main se posait finalement sur son épaule. La petite sursauta et se retourna, ce qu'elle avait devant elle, était monstrueux! Elle voyait l'homme qui lui avait enlevé son frère. Seulement, plein de sang lui dégoulinait de la bouche, et il la suppliait de ne pas le tuer. ''

La jeune femme se réveilla en hurlant dans l'obscurité. Ce cauchemar la hantait depuis déjà quelques années. Chaque nuit était une torture. Elle posa une main sur son ventre alors qu'une douleur la prenait à l'estomac et qu'elle se mettait à pleurer maintenant. La vie lui manquait. Tout était plus facile lorsqu'elle n'était qu'une petite fille. Chose qu'elle n'était plus maintenant. Kimmy se releva péniblement et se dirigea lentement vers la baie vitrée devant elle afin d'y recueillir un peu d'eau. Il pleuvait à l'extérieur et la baie vitrée était cassée de toute façon! Elle en aspergea son visage et soupira. La jeune femme avait besoin de partir de cet endroit... De faire un tour à l'extérieur. Comme pratiquement toutes les nuits de toute façon. Kimmy se retourna donc, enfila sa cape et sortit finalement à l'air frais... Elle emplit ses poumons de cet air... Et se mit à courir...

Courir, cela lui faisait toujours beaucoup de bien. Elle en oubliait ses soucis, et d'ailleurs, cela la fatiguait. Pourtant, elle savait que c'était dangereux. Surtout lorsqu'on était seule comme elle en ce moment. La ville, qui d'ailleurs n'en était plus vraiment une, était très dangereuse lorsque la nuit tombait. On ne savait jamais qui se trouverait sur notre route... Dangereux, mais après tout, elle adorait le danger. Un combat, Kimmy savait que ça lui ferait du bien, mais ce n'était pas le moment. D'ailleurs, il pleuvait toujours, mais c'était peut-être une bonne chose, puisque la pluie masquait ses larmes. Mais ne disait-on pas que la peine devait quelques fois être exprimée ? Sans doute, mais c'était une chose qu'elle détestait.

La jeune femme était maintenant arrivée au centre-ville. Cela faisait un moment déja qu'elle courait à en perdre haleine. Mais elle savait très bien où elle allait maintenant. Elle entra brusquement dans un édifice, sans pour autant arrêter sa course! Se rendit aux escaliers et les monta. Seulement, la belle commençait maintenant à s'essouffler, courir mais en plus, monter plusieurs étages, c’était difficile pour le coeur. Mais elle arriva enfin... Enfin, au sommet. Kimmy poussa la porte dans un soupir et accueillit avec plaisir les rafales de vent sur son visage... Se rapprocha du bord et s'assit tranquillement en indien, et attendit. Elle réfléchissait. Voila ce qu'elle avait besoin en cet instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyDim 19 Juil - 22:32

Cela faisait maintenant près de 24h que Luan était couchée sur le toit du second puit d'ascenseur du gratte-ciel Kandinsky. Contrairement à certains des survivants de l'holocauste qui étaient arrivés après, elle était née dans cette ville, et en connaissait presque la moindre ruelle. Et pouvait rattacher à chaque bâtiments, chaque rue, chaque parc, un souvenir qui lui faisait prendre conscience chaque fois plus de l'horreur de la guerre.

Pendant une de ses périodes de mélancolie, le punk aux cheveux roses était sortie de son "chez elle", la cave de ce qui avait été sa maison autrefois, et qui maintenant ne constituait plus que quatre murs partiellement écroulés privés de toit. Seule la cave, transformée en abri anti-bombe pendant la guerre, était restée intacte, et tellement dissimulée sous les éboulis que Luteen ne pensait pas se tromper quand elle affirmait être la seule à connaître l'entrée. Même si par précaution, elle en fermait toujours la porte à double tour. Elle était donc sortie, la veille en pleine nuit, après avoir enfilé le premier tee-shirt qu'elle avait trouvé sur le jean troué qu'elle portait et après avoir mis une paire de basket défoncée. Telle une somnanbule, elle avait quitté son quartier et erré pendant quelques temps, sans heureusement faire de mauvaises rencontres. Puis, elle avait apercu le gratte-ciel Kandinsky. Comme une automate, elle avait grimpé les étages jusqu'au toit, mécaniquement, sans prendre garde à la criante protestation de ses muscles. Une fois sur le toit, elle avait contemplée la ville autrefois illuminée la nuit, mais qui restait plongée dans la pénombre, à l'exception de quelques lumières isolées. Elle s'était hissée sur le toit du puit d'ascenseur.

A cet instant, elle avait réalisé que le tee-shirt qu'elle portait (un vêtement de coton noir sur lequel était imprimé "Punk's not dead - Look at me!" en rouge sang) avait appartenu à Alice. La jeune femme s'était recroquevillée sur elle-même, sous le poid de la tristesse qui l'envahit comme toujours. Penser à son amour perdu était à chaque fois une chose douloureuse, c'était pour cela qu'elle ne se l'autorisait que dans ses périodes de faiblesse. Et là, couchée en chien de fusil sur le béton froid, avec le ciel pour couverture et les étoiles pour veilleuse, elle avait laissé tous les souvenirs qu'elle refoulait dans un recoin de sa mémoire l'envahir peu à peu.


°° "Tu es perdue? - Non, je viens voir la tombe de ma mère... - Tu es toute seule? - J'ai pas de famille. - Je m'appelle Alice. Tu veux venir avec moi?" Un ange descendu du ciel. Une rousse flamboyante. Vivace. Libre. Une sauveuse. Voilà la première vision que Luan eut d'Alice. Elle l'avait suivi.

Trou Noir

Ces heures passées à arpenter la ville, se cachant des soldats, évitant les bombes. "Viens, je vais te présenter mes amis." La découverte du monde souterrains et de ses habitants aux cheveux colorés et aux corps percés et tatoués. Cette musique. C'était son avenir. Les Punks. "Je veux être comme eux. Je veux être comme toi, Alice..." La coloration. Puis le premier percing, le premier tatouage... et les autres. Ce baiser dans une cave. Le bonheur...
Trou Noir

"Luan! Luan ma chérie! Viens voir!" La jeune rousse aux yeux bleus rit de toutes ses dents. "Regarde! Un pied de rose! C'est merveilleux!" Alice est si simple... Si belle! Simplement belle. Elle l'aime. La jeune femme a quatre ans de plus que Luteen. Mais son âme est celle d'une enfant, prompte à s'emerveiller de tout. *Alice, mon ange, tu es fantastique.* Alice sourit en voyant le regard de sa bien-aimée. Elle lui tends la main. L'attire à elle. L'embrasse. Puis l'entraîne à sa suite vers les fleurs, si rares en cette période de guerre.

Trou Noir

Alice rit. Alice danse. Alice chante. Alice virevolte. Papillon de jour, elle éclaire sa vie, chaque minute un peu plus. Cela fait un an que Luan la connait. Elle ne saurait plus s'en séparer. Alice lui est indispensable, elle est son autre. Sans elle... Luan n'ose l'imaginer. De toute façon, elle ne partira jamais, n'est-ce pas? Elle vivront ensemble, et défieront les dangers de la guerre ensemble. C'est une évidence. Un tel amour est trop fort pour que... Luan regarde sa bien-aimée dormir. Elle lui caresse la joue. Et se rendort.

Trou Noir
...
°°


Lorsque Luteen reprit conscience du temps qui passait, la nuit tombait. Le ciel se parait de son habit de lumière chatoyant. La jeune femme s'aperçut que les larmes inondaient son visage.

* Alice... Tu me manques tant! Je te retrouverais, où que tu soit. Nous nous reverrons...*

Elle avait longtemps pleuré. Puis le vent avait séché ses larmes, et la pluie lui en avait crée d'autres. Fugace averse déja passée. Luan ouvrit les yeux et contempla les étoiles. Elle se ressaisit, et renvoya avec un léger pincement au coeur, comme toujours, ses souvenirs dans le grenier de sa conscience. Puis elle ferma les yeux, laissant ses oreilles et son nez explorer la nuit. Le silence et son éphémère cécité décuplait ses autres sens. C'est comme ça qu'elle entendit la course sourde, qui montait des entrailles du gratte-ciel. Quelqu'un venait. Une femme. Il ne lui vint pas à l'idée qu'elle puisse être dangereuse. La punk ne bougea pas,tournant juste légèrement son visage vers la porte d'accès au toit. Le vent redoubla de puissance. La femme ouvrit la porte et savoura les bourrasque sur sa peau. Puis s'assit au bord du toit, dos à Luan, en silence : elle ne l'avait certainement pas vue.

Luan se redressa silencieusement. Elle attendit un moment, sans savoir combien de temps exactement, c'était enfui ainsi, peut-être dix minutes, guère moins, mais pas plus d'une demi-heure. Puis elle laissa ses propres jambes pendre dans le vide, et se laissa couler le long du mur. Cette femme semblait avoir besoin d'être seule. Elle lui fournirait cette occasion en s'éclipsant sans bruits.

Elle ne vit pas la lézarde de la maçonnerie. Et s'y précipita allégrement. Soudain, son pied rencontra le vide. La crevasse était suffisement large pour laisser passer sa fine cheville, mais pas assez pour engloutir son mollet. Elle resta coincée, une jambe dans le pièce de béton, l'autre repliée sous elle. Dos à l'inconnue. Luteen énonça silencieusement tous les jurons qu'elle connaissait. Mais le mal était fait. Le bruit ne pourrait manquer d'avoir alerté la promeneuse nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

Summer

Féminin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Kimmy
Caste: Neutre

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyLun 20 Juil - 4:51

Kimmy ne parlait pas, ne faisait guère de bruits. Rien du tout, on aurait presque pu dire qu'elle était morte. Elle regardait ce qu'il restait de cette ville. Pas grand chose. Quelques fois, la belle se demandait pourquoi il devait sans cesse y avoir autant de mal dans le monde... Autant de cruauté. L'espèce humaine était maintenant comme des animaux. On dit que les humains sont les êtres les plus intelligents sur la planète, mais est-ce vraiment le cas! Après tout, les animaux ne se dévorent pas ainsi... Enfin, de toute façon, rien du tout ne changera ce qui s'est passé. Alors pourquoi y réfléchir autant.

La jeune femme n'avait rien vu, ni entendu de l'inconnu qui se trouvait près d'elle. Et pourtant, habituellement Kimmy était alerte. Mais pas cette fois, sans doute parce qu'elle était bien trop occupée, trop préoccupé serait le mot juste en fait. Elle était donc toujours assise en indien sans se douter qu'une femme, qui était d'ailleurs peut-être dangereuse était là, avec peut-être en tête l'idée de la tuer.
Et c'est justement à ce moment qu'elle entendit un bruit derrière elle. Comme si quelqu'un tombait, ou quelque chose dans ce genre là. Dans un millième de seconde, la belle était maintenant debout, un poignard dans la main droite, prête à se défendre. Mais qui était donc cet inconnu ? D'après la silhouette, cela ressemblait plutôt à une femme qu'à un homme...

Depuis combien de temps était-elle là cette femme ? Alors que Kimmy se repassait toutes ces questions, l'inconnue semblait chercher à se dégager. Cette femme n'était guère prudente, elle était tout de même dos à elle.
Il faisait noir, mais Kimmy remarqua rapidement la couleur de ses cheveux, ainsi que ses vêtements! On pouvait facilement deviner que cette femme faisait partit des punks... Mais si elle était dangereuse, ne l'aurait-elle pas déjà tuer au lieu de tomber dans une crevasse. Peut-être ne l'était-elle pas... Mais peut-être qu'elle l'était! Aussi bien rester sur ses gardes. Dans ce bas monde, on n'était malheureusement jamais trop prudent!

Ainsi donc, la belle se rapprocha lentement, sans pour autant remettre son poignard à sa place. Bien sure que non, elle préférait le garder dans sa main, prête à s'en servir si cela devait tourner mal. Toujours sa cape sur sa tête, Kimmy empoigna la tête de l'inconnu et glissa son arme sur sa gorge, tout en chuchotant à son oreille :

- Qui es-tu ? Et à ta place, j'éviterais soigneusement de faire un geste brusque. Car je n'hésiterai pas à te trancher la gorge chère punk!

Évidement, elle était plus que sérieuse. Mais Kimmy était certaine que cette femme était intelligente, mais doutait tout de même qu'elle soit réellement dangereuse. Mais Kimmy ne prenait que ses précautions. On ne sait jamais! Il ne faut donc pas lui en vouloir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyLun 20 Juil - 17:10

Bien sûr, sa chute n'était pas passée inaperçue. Luan entendit la femme se lever et venir vers elle doucement. La jeune punk redoubla de grossiereté silencieuse. Elle s'était faite piégé comme une bleue! Bon sang ce qu'elle s'en voulait! Enfin maintenant, il n'y avait plus qu'a se dégager, et filer. Ou pas, se dit-elle lorsqu'elle sentit le froid d'une lame glisser sur sa gorge. Voilà qui lui apprendrait à faire des bonnes actions! La femme chuchota d'une fois impitoyablement douce à l'oreille droite de Luteen, tout en lui tirant les cheveux pour découvrir sa carotide:

- Qui es-tu ? Et à ta place, j'éviterais soigneusement de faire un geste brusque. Car je n'hésiterai pas à te trancher la gorge chère punk!

"Chère punk"? hé oh, du calme! Elles n'avaient pas gardé les cochons ensemble, nan mais! Pour qui se prenait-ele celle-là? D'accord, elle était en position de force, parce qu'ELLE n'avait pas une jambe coincée dans une stupide crevasse, et parce que c'était elle qui menaçait. Luan ne connaissait pas son adversaire : il ne lui semblait pas avoir déja vu cette femme, enfin le peu que sa cape laissait entrevoir. Elle hésita donc à dégainer son sai et la menacer à son tour. Si elle-même était assez rapide, il en allait peu être de même pour son adversaire. Et se défendre avec la carotide tranchée n'est pas des plus pratique. Elle s'obligea donc à rester calme en respirant profondément par deux fois. Ne jamais oublier que toute personne est un ennemi potentiel. Et que tout le monde peut être mutant. Et que tout ennemi peut avoir une envie de sang, ou être un parfait psychopathe. En conséquence de quoi, appliquer le théorème 1 : "Vigilance constante". Ayant bafoué ce théorème, Luan devait suivre la règle numéro 2 : "Si on te menace, parle pour sauver ta peau. Et prie pour que ton agresseur sois logique."

L'heure des pourparlers était donc venue. Luteen continuait de dégager sa jambe en la tordant, la tirant millimètre par millimètre, ignoran la douleur lancinante et le sang qu'elle commençait à sentir couler lentement (heureusement que les plaies au mollet ne son pas graves) essayant de ne pas eveiller les soupçons de la femme qui en tout bien tout honneur s'apprêtait à l'égorger. Sans la regarder, mais se concentrant sur sa jambe, la jeune femme répondit d'une voix haute purgée de tout sarcasme:

" Je ne te veux aucun mal. La preuve, je ne tiens aucune arme, alors que j'en possède, et je suis coincée dos à toi, ce qui signifie que je m'éloignais de toi lorsque je suis tombée. "

La jeune femme leva lentement ses mains vides pour appuyer ses dires. Lentement, tranquillement, sans amener de soupçons, elle déplaça sa main droite vers son oreille droite et sa main gauche vers sa gorge. De toute façons, elle ne portait pas d'armes, qu'aurait-elle pu faire? Puis d'un mouvement vif, elle appuya les ongles acérés de sa main droite contre les cordes vocales de l'inconnue, tandis que l'autre main s'était posée sur celle qui tenait le poignard, qui évidemment s'était un peu plus appuyé sur sa gorge, comme le témoignait le fil de feu qui lui brûlait la peau.

"Je m'appelle Luteen. Maintenant, s'il te plaît, écarte-toi de moi. Je n'ai pas l'intention de mourir ici, mais je n'aime pas particulièrement tuer quelqu'un. Alors soit aucune de nous ne meurs, ce qui est la situation raisonnable, soit nous mourrons toutes les deux, parce que si je sens encore un peu plus ce poignars s'enfoncer dans ma gorge, tu te retrouveras avec mes ongles plantés dans la carotide. Je ne ressens aucun plaisir à égorger quelqu'un. Et il se trouve que j'ai une personne à retrouver, et peut-être à venger. Je ne te connais pas, mais vu la manière dont tu t'es comportée depuis que tu es sur ce toit, tu ne te ballades pas ici pour buter tous ceux qui croisent toon chemin."

La jeune femme à la chevelure rose sentit que sa jambe se dégageait. Elle pourrait sortir, mais uniquement quand l'autre ne la menacerait plus. Ce qui, avec un peu de chances, allait bientôt arriver.

"Je n'apprécie pas ce que je suis en train de faire. Te tuer ne m'apporterait rien, et je le regretterais. Mais si je tombe, tu tombes avec moi."

Luan attendit en silence l'acte ou la parole qui déterminerait son droit à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

Summer

Féminin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Kimmy
Caste: Neutre

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyLun 20 Juil - 18:00

La jeune femme attendait toujours une réponse de la part de l'inconnue. Elle avait le dessus évidement mais elle n'avait pas l'âme à tuer pour le moment. Elle ne le ferait donc que si c'était vraiment nécessaire. Ce qu'elle en doutait mais ce n'était qu'une mesure de précautions. Lorsque finalement, la voix de cette femme lui parvint alors aux oreilles :

" Je ne te veux aucun mal. La preuve, je ne tiens aucune arme, alors que j'en possède, et je suis coincée dos à toi, ce qui signifie que je m'éloignais de toi lorsque je suis tombée. "

Mais Kimmy savait déjà tout cela. Mais comment aurait-elle pu en être sur! Les êtres humains étaient tous hypocrites... Il n'existait que quelques exceptions, mais encore... Elles étaient rares ces exceptions. Très bien, elle disait qu'elle ne lui voulait aucun mal. La belle pouvait toujours lui donner une chance de le lui prouver après tout. Elle réfléchissait doucement à cela lorsqu'elle s'aperçut que l'inconnue bougeait tranquillement. Sans savoir ce qu'elle tramait dans sa petite tête, Kimmy ne fit rien. Après tout, elle n'avait pas l'air dangereuse. Et pourtant, elle aurait du !

Une seconde elle contrôlait la situation, et l'autre, elle ne la contrôlais plus du tout. Voila qu'elle se retrouvait avec des ongles sur sa gorge. Kimmy était prête à se faire égorger à son tour. Elle poussa un léger soupire alors que la voix de l'inconnu lui parvint une seconde fois :

"Je m'appelle Luteen. Maintenant, s'il te plaît, écarte-toi de moi. Je n'ai pas l'intention de mourir ici, mais je n'aime pas particulièrement tuer quelqu'un. Alors soit aucune de nous ne meurs, ce qui est la situation raisonnable, soit nous mourrons toutes les deux, parce que si je sens encore un peu plus ce poignards s'enfoncer dans ma gorge, tu te retrouveras avec mes ongles plantés dans la carotide. Je ne ressens aucun plaisir à égorger quelqu'un. Et il se trouve que j'ai une personne à retrouver, et peut-être à venger. Je ne te connais pas, mais vu la manière dont tu t'es comportée depuis que tu es sur ce toit, tu ne te ballades pas ici pour buter tous ceux qui croisent ton chemin."

Non, ce nom ne lui disait rien. La belle ne connaissait donc pas cette femme. Mais maintenant c'était elle qui était dans une mauvaise situation. Évidement, son poignard était toujours près à trancher cette gorge. Mais si elle bougeait que serait-ce un millimètre, elle mourrait elle aussi... Et ce n'était pas encore son heure, Évidement, elle était prête à mourir si cela devait arriver. De son coté, elle avait vengé la mort de la seule personne qu'elle ait aimée. Mais ce n'était pas encore terminé, ce n'était que le début. Kimmy se mordit donc la lèvre tout en réfléchissant. D'accord... Chacune des deux pouvaient s'en sortir si elle remettait son arme à sa place... Mais c'était risquer tout cela... Mais tout de même, vu la situation, si l'inconnue aurait réellement voulu la tuer, elle serait en ce moment étendue sur le sol, se vidant lentement de son sang. Et d'ailleurs, cette femme venait d'affirmer qu'elle avait peut-être une mort à venger. Et Kimmy connaissait ce sentiment qui l’avait rongée de l'intérieur pendant plusieurs années.

Très bien alors, la meilleure solution semblait être de ne rien faire. Même si elle détestait être dans ce genre de situation, dans un mouvement brusque, elle serra son poignard dans sa botte droite, et voulut se dégager mais la poigne de son ' adversaire ' était solide.

- Oh mais sa va ! Tu peux me lâcher maintenant ??

Kimmy venait certes de rendre les armes pour le moment mais elle était tout de même encore sur le qui-vive! Tout pouvait arriver en une fraction de seconde alors aussi bien faire attention! Un ' accident ' était très vite arriver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyMar 21 Juil - 17:01

Luan sentit que l'agresseuse agressée était en train de réfléchir. Pour finir, la femme rangea son poignard dans sa botte. Surprise par sa vivacité, la punk ne réagit pas tout de suite, et ne se rendit compte qu'elle tenait encore son adversaire, la menaçant de ses ongles sans plus aucunes raisons valables. Elle ne réagit que lorsque la voix douce de la femme s'écria:

" Oh mais sa va ! Tu peux me lâcher maintenant ?? "

Prestement, elle recula sa main et s'empressa de lâcher l'inconnue, qui en profita pour s'éloigner de quelques pas. Luteen s'appuya sur ses mains et poussa sur sa jambes encore valide pour dégager l'autre de la crevasse, en serrant les dents pour retenir un petit cri de douleur. Elle fouilla dans la poche de son jean et en sortit une petite lampe de poche à dynamo qu'elle fit fonctionner pour pouvoir examiner sa jambe blessée.

Son pantalon avait été retroussé, découvrant son mollet qui s'était retrouvé sans protection contre les aspérités du béton. Sa basket s'était retouvée dans l'appartement du dessous, dont le plancher paraissait assez solide pour qu'elle descende la chercher. Plus tard. Sa cheville était bien écorchée et un petit lambeau de peau pendait lamentablement sur son mollet, laissant voir la chair à vif. Précautioneusement, la jeune femme toucha la plaie du bout du doigt et frémit : c'était très douloureux. Elle n'avait malheuresement rien pour panser, ni ici, ni chez elle... elle devrait aller squatter chez Neil ou un autre pour se faire soigner. Tant pis pour elle, elle n'avait qu'à faire attention aux endroits où elle mettait les pieds.

Relevant la tête, sa lampe éclairant faiblement la scène, elle regarda l'inconnue droit dans les yeux, en silence. Cette femme lui avait fait confiance... C'était un fait assez rare pour être noté. Les seuls qui lui témoignaient de la confiance, c'était ceux de sa Caste, puisqu'ils étaient tous frères et soeurs, et puis Alexandre, mais ceci était une autre histoire. Après un temps d'hésitation, Luan dit à voix basse:

" Je suis désolée d'en être arrivée là. Tu sais comme moi qu'ici, il faut défendre chèrement sa peau, si on veut rester en vie. Je pourrais comprendre que tu m'en veuilles, mais j'aimerais te connaître, en fait. Si tu es d'accord, évidemment. Sinon, je m'en irais récuperer cette foutue chaussure, et tu ne me reverra pas."

La jeune femme aux cheveux roses étouffa une grimace : le vent qui charriait des micro-débris de pierre, des poussières et toute sortes de saletés soufflait avec force, martelant ses blessures (qui, quoique bénigne, faisaient quand même un mal de chien) de petites aiguilles de douleur. C'est maintenant qu'elle aurait besoin d'une dose de morphine, pensa-t-elle en souriant intérieurement, se moquant d'elle-même.

* Bon sang, ne sois pas si douillette, ça finira par cicatriser! *

Luan, regarda toujours l'inconnue sans ciller, attendait son verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

Summer

Féminin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Kimmy
Caste: Neutre

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyMar 21 Juil - 18:18

Enfin, la jeune femme sentit les ongles de l'inconnue, bien qu'elle connaissait maintenant son nom, se retirer lentement. Kimmy était donc enfin libre. Cette Luan Avait tenu parole à ce qu'elle voyait. En fait, ce genre de personne était devenu assez rare dans la jungle où tout le monde devait essayer de survivre maintenant. Un petit sourire se dessina finalement sur ses lèvres. À peine visible évidement puisque Kimmy ne montrait que rarement ses émotions.
La femme se dégagea finalement de la crevasse où son pied était coincé. La belle en profita alors pour évaluer les dégâts. Ce n'était pas très beau à voir en fait. Oui, Kimmy pourrait peut-être lui donner un coup de main pour la remercier d'avoir tenu si bien sa parole.

Vu le nombre d'année que la jeune femme avait dû, contre son gré, passée toute seule, Kimmy se débrouillait maintenant assez bien côté blessure. Elle s'était renseignée, avait lu des livres sur les sujets, et avait dût plusieurs fois, mettre en pratique! Ainsi donc, elle pouvait peut-être bien faire quelque chose pour elle.
D'ailleurs, ce qu'elle entendit par la suite vînt appuyer ses pensées :

" Je suis désolée d'en être arrivée là. Tu sais comme moi qu'ici, il faut défendre chèrement sa peau, si on veut rester en vie. Je pourrais comprendre que tu m'en veuilles, mais j'aimerais te connaître, en fait. Si tu es d'accord, évidemment. Sinon, je m'en irais récuperer cette foutue chaussure, et tu ne me reverra pas."

Quelqu'un qui voulait la connaître. Évidement que cela faisait plaisir à entendre. Mais elle ne devait pas oublier tout ce qui était arrivé aux personnes qui justement la connaissaient. Mais cette femme pourrait très bien devenir en quelque sorte une amie... Et des amies, ça ne courait pas tous les coins de rue. Kimmy pourrait faire une exception... Essayer en tout cas. Et si ça ne marchait pas, tant pis!

D'ailleurs, sa victime qui s'était transformée rapidement en son agresseur, semblait réellement avoir mal. Et c'était très compréhensible vu l'état de sa jambe. Un coup de main serait sans doute le bienvenu. Un petit sourire en coin, Kimmy dit donc:

- Non, Non... Tu peux très bien t'en aller si tu veux. À moins bien sure de vouloir profiter de mes petits talents de médecins ?

Sachant très bien que Luan ne refuserait pas, Kimmy hausa légèrement les épaules et se dirigea lentement vers la porte. Après tout, c'était le moment d'aller dans son chez elle. Là où tout ce qu'elle aurait besoin pour la soigner se trouvait.

- Mais je t'avertis, c'est une longue marche qui nous attend. Crois-tu en être capable. Car il tout de même hors de question que je te portes sur mon dos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doll

Doll

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 26
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Luan Luteen Madsen
Caste: Punks

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptySam 25 Juil - 13:15

- Non, Non... Tu peux très bien t'en aller si tu veux. À moins bien sûr de vouloir profiter de mes petits talents de médecin ?

Talents de médecin? Diantre que c'était interessant, ceci! Cette fille était réellement stupéfiante. Enfin... peut-être pas tant que ça, après tout, dans une ville dévastée, avoir des compétences en médecine était très utile, et sûrement plutôt courant... Oui, à la réflexion, Luan Madsen devait être la seule qui ne se proccupe absolument pas d'un quelconque processus de soin à son corps (si l'on exceptait sa douche, évidemment) : elle mangeait quand elle pouvait et ne savait pas du tout comment soigner une blessure. Luan avait un mode de vie assez étrange dans un tel contexte, si l'on y réfléchissait bien... Elle échangeait quelques menus services contre ce dont elle avait besoin. Elle dépendait donc des autres, ce qui était assez rare dans une ville dont la devise était "Chacun pour soi, piètine les autres si tu veux survivre, mon gars!" . Le plus curieux était peut-être que jusque là, elle n'avait jamais eu vraiment de mal à obtenir ce qu'elle voulait... Peut-être qu'on ne la jugeait pas dangereuse, avec ses cheveux roses et ses airs de Pokémon, peut-être qu'on la trouvait amusante... Dans le cas de Neil, surtout intimidante malgré sa carrure de gamine de douze ans, grâce à son foutu caractère. Passons, ce n'était pas le moment de se lancer dans une réflexion philosophique et sociologique sur son mode d'existence.

*Je devrais arrêter de lire Nietzsche, moi...*

Son alliée improvisée avait haussé les épaules devant son manque de réaction momentané et avait commencé à se diriger vers la sortie, tout en la méttant en garde :

" Mais je t'avertis, c'est une longue marche qui nous attend. Crois-tu en être capable? Car il tout de même hors de question que je te portes sur mon dos!
- Je n'y comptais pas, je pense encore être capable de marcher! Ce n'est qu'une égratignure, après tout! une égratignure qui fait vachement mal, mais une égratignure quand même! Répondit Luan d'un ton désinvolte. Juste le temps de récuperer ma chaussure, et je te suis!"

Luteen se mit à courir, dépassa son agresseuse-sauveuse et dévala les escaliers jusqu'à l'étage du dessous. Là, elle s'orienta rapidement, choisis une porte à moitié ouverte et l'ouvrit d'un coup d'épaule (en se meutrissant au passage, promesse d'un bon bleu le lendemain) en priant pour ne pas tomber sur un cadavre, ou pire. Heureusement, l'appartemment était vide, et en assez bon état. Se méfiant tout de même, la jeune femme marcha prudemment jusqu'au salon où d'après ce qu'elle avait vu sa basket trônait sur un canapé. Halléluia, la chaussure était là, la narguant ostensiblement.

"Ha, t'as cru que tu pouvais m'échapper, hein? Eh ben nan! Je t'ai retrouvé crrr crrr crrr! Nan mais ho! Depuis quand les baskets font de la résistance, hein? Y'a un comité de Libération des Sketbas, c'est ça?"

Voilà qu'elle se mettait à parler avec sa chaussure. Preuve qu'elle était de meilleure humeur. D'un bond elle fut sur sa basket, qu'elle attrappa vivement. Puis elle se laissa tomber sur le canapé, soulevant un nuage de poussière, et entreprit de la remettre à son pied. Puis la punk se releva et aperçut du coin de l'oeil quelque chose qui attira son attention. Dépassant un peu d'un coussin, il y avait un sachet en plastique, le genre de sachet qu'elle connaissait bien depuis son arrivée chez les punks. Doucement, elle attrapa le petit sac et tira pour le dégager. Elle se retrouva avec un petit paquet plein d'une poudre blanche.

*Oh, serait-ce mon jour de chance?*

Elle ouvrit avec précaution l'enveloppe de plastique et recueillit une infime quantité de poudre sur son auriculaire. Poudre qu'elle lécha prudemment après l'avoir sentit. Bingo! et un sachet d'héro! Et a vu de nez, y'en avait bien 100 grammes... Cet appart' avait appartenu à un junkie en puissance, ou à un dealer vachement bien fourni...Voilà qui allait assurer sa survie pendant un certain temps... ou la propulser dans la catégorie des héroïnes dans la Caste. Elle-même ne se droguait que rarement, et jamais avec plus qu'un petard de temps en temps. Après avoir vu les méfaits des drogues dures sur ses congénères, Luan n'avait pas vraiment envie d'expérimenter : tarée, mais pas suicidaire...

* Basket, tu sais que je t'aime, toi?!*

Elle fourra sa précieuse cargaison dans son sac, et retourna sur le palier où l'attendait la jeune femme à la cape.

" Au fait, comment tu t'appelles? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer

Summer

Féminin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/07/2009

Feuille de personnage
Personnage: Kimmy
Caste: Neutre

Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) EmptyVen 31 Juil - 5:30

Voila j'ai changer d'endroit... Désolé d'avoir été longue..
http://apres-la-fin.forumactif.org/les-hlms-f13/petite-visite-chez-elle-suite-t121.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment seule.. ( Libre )   Un petit moment seule..  ( Libre ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit moment seule.. ( Libre )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Petit Bouchon à Boisbriand
» [Aide] Aide sur le Français. (petit cours)
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» 115 euro le petit lapin ???!!!!
» Petit nouveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Après la Fin | RPG |  :: La Ville :: Le centre-ville :: Les grattes-ciel-
Sauter vers: